Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.09.2012 08h12
Le Premier ministre britannique procède à un remaniement ministériel

Le Premier ministre britannique David Cameron a procédé mardi au remaniement de son cabinet et de son équipe ministérielle, annonçant que le ministre des Finances George Osborne et le secrétaire aux Affaires étrangères William Hague demeureraient en poste.

L'idée derrière ce changement est d'injecter un "esprit combattant" dans le gouvernement de coalition et de promouvoir les jeunes ministres brillants qui savent livrer la marchandise, a indiqué une source du 10 Downing Street.

Andrew Mitchell, ancien officier de l'armée qui entretient d'étroites relations avec la droite conservatrice, quitterait le développement international pour devenir whip en chef, tandis que Ken Clarke passerait de secrétaire à la Justice à ministre sans portefeuille.

Par ailleurs, Justine Greening aux transports, Jeremy Hunt à la culture, Andre Lansley, secrétaire à la santé, et Caroline Spelman à l'environnement attendent toujours l'appel du premier ministre.

M. Cameron, qui dirige un gouvernement de coalition avec le Parti libéral démocrate, a vu la popularité de son parti chuter, tandis que l'économie britannique peine à se relever de la crise financière.

Le remaniement de M. Cameron est la première manoeuvre majeure du genre depuis l'élection générale de mai 2010 qui a initié le mandat de M. Cameron.

News we recommend

Les 10 plus célèbres en-cas de Pékin Paris et les Parisiens sous l'objectif d'un photographe français   En 2050, les étrangers seront-ils des travailleurs migrants en Chine ?
Mao et le mystérieux banquet d'Etat chinois   Une cérémonie de mariage chinois à l'ancienne Le J-10, chasseur chinois de troisieme génération
La soeur de la Joconde au Louvre Une bande dessinée pour témoigner de la croissance d'un enfant Les « morts » anormales des ponts en Chine


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?