Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 31.08.2006 14h54
Les études chinoises destinées à la mise au point d'un vaccin contre la grippe aviaire vont entrer dans la deuxième phase de leur expérimentation clinique

Le 30 août, M. Lin Jiangtao, responsable du projet chinois d'expérimentation clinique du vaccin contre la grippe aviaire et médecin-chef du service des maladies respiratoires de l'Hôpital de l'amitié sino-japonais à Beijing, a fait savoir que les études menées par la Chine pour la mise au point d'un vaccin contre la grippe aviaire allaient entrer prochainement dans le deuxième stade de leur expérimentation clinique, stade qui est censé permettre de connaître, entre autres, la durée exacte de l'effet de protection sur l'homme de ce vaccin contre la grippe aviaire. On apprend de source officielle que ce stade d'expérimentation clinique nécessitera la participation de quelque 400 volontaires.

“A l'heure actuelle, en tout 8 laboratoires dans le monde se sont lancés dans le développement de leur propre vaccin contre la grippe aviaire. Les résultats obtenus jusqu'ici par la Chine (au cours des essais cliniques de la première phase) sont parmi les plus encourageants”, a déclaré M. Lin à la presse. Selon lui, comme le vaccin contre la grippe aviaire est un vaccin inactif développé sur la base du virus H5N1, il s'est révélé très sûr lors de la première phase d'expérimentation clinique : parmi les 120 volontaires sur lesquels ont été réalisés les tests, seuls quelques-uns ont eu une fièvre bénigne, réaction considérée comme parfaitement normale après l'injection d'un vaccin contre la grippe.

Au dire de M. Lin, le plan d'expérimentation de la deuxième phase a été récemment justifié par les spécialistes désignés pour cette tâche et attend d'être approuvé par l'administration nationale pour le contrôle des médicaments. De source officielle, on apprend que les essais cliniques de cette phase auront pour objectifs principaux d'examiner la sûreté du vaccin et d'avoir une idée sur la durée de son effet de protection. “Pendant l'expérimentation clinique de la deuxième phase, nous aurons notamment à nous rendre compte de la durée exacte -- s'agira-t-il d'un an ou d'une période plus longue ? -- de l'effet de protection sur l'homme de ce vaccin contre la grippe aviaire”, a affirmé M. Lin. Pendant la deuxième phase d'expérimentation, le nombre de volontaires dont on aura besoin pour réaliser les tests sera 4 fois celui de la phase précédente, soit 400 personnes environ.

Toujours selon M. Lin, dès après l'approbation du plan d'expérimentation de la deuxième phase, l'Hôpital de l'amitié sino-japonais va placarder dans le grand hall de son service de consultation des affiches pour le recrutement des volontaires. Lors des essais de la première phase, on a choisi des volontaires âgés de 20 à 60 ans, mais le plus âgé de ceux qui ont été réellement retenus n'avait que 50 ans. Pour ceux de la deuxième phase, on a décidé d'assouplir dans une certaine mesure la limite d'âge : tout citoyen âgé de 18 à 65 ans (mis à part les enfants, les femmes enceintes et les personnes d'un âge trop avancé) aura le droit de s'y inscrire.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Le vaccin chinois contre la forme humaine de grippe aviaire est sûr et efficace
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.