Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 18.10.2007 16h07
J.O.-2008 : Les techniciens chinois promettent une "belle" flamme olympique sur le plus haut sommet du monde

La Chine est certaine que la flamme olympique résistera aux vents puissants, fortes pluies, grêles soudaines et à l'air raréfié pour brûler brillamment et magnifiquement sur le plus haut sommet du monde, le Mont Qomolangma, a dit un technicien chinois.

Le vice-directeur général de la Corporation des Sciences et industrie aérospatiales de Chine Xue Li, qui a conçu la torche des Jeux 2008, a dit qu'un laboratoire avait été établi pour développer un système de combustion spécial pour la flamme olympique, qui pouvait supporter les mauvaises conditions climatiques.

"La flamme, de 20 à 30 centimètres de haut, doit être brillante et très agréable à regarder", a dit le délégué au 17ème Congrès du Parti communiste chinois en cours.

La flamme est conçue pour pouvoir résister à de fortes tempêtes avec des vents allant de 24,5 à 32,6 mètres par seconde et des pluies de plus de 50 millimètres de précipitations par heure, a-t-il indiqué.

Selon Xue, les techniciens chinois ont fait un certain nombre d'innovations en plus d'avoir retiré des expériences des conceptions précédentes de la flamme olympique, afin d'être sûrs que la flamme puisse survivre aux vents et tempêtes au sommet du pic connu des occidentaux sous le nom du Mont Everest, se tenant à 8 844,43 mètres au dessus du niveau de la mer d'après une étude chinoise menée en 2005.

Il a aussi assuré que le combustible serait bien mis en réserve et non polluant.

Pour accueillir des jeux impressionnants et réussis, la Chine a promis au monde qu'elle ferait relayer la torche de l'Olympe en Grèce, le berceau de l'olympiade, au Mont Qomolangma, dès sa candidature pour accueillir l'événement survenant tous les quatre ans.

Liu a ajouté qu'en dehors des progrès technologiques pour protéger la flamme, la Chine jouissait également d'un avantage dans l'alpinisme, un sport qui a plus de 40 ans d'histoire en Chine.

"Beaucoup d'athlètes chinois, hommes et femmes, ont escaladé le mont. Certains ont même atteint le pic plus d'une fois. L'équipe d'alpinisme tibétaine a jusqu'à présent escaladé toutes les 14 montagnes dans le monde qui dépassent 8 000 mètres de haut", a dit Liu aux journalistes lors d'une conférence mercredi.

Les difficultés techniques de transmission des signaux de télévision sur "le toit du monde" ont également été résolues, a-t- il dit.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 J.O.-2008 : La Chine promet des services religieux pendant les Jeux olympiques

 JO-2008: des volontaires des JO "répètent" pendant les congés de la Fête nationale

 JO-2008: la partie continentale de la Chine invite les compatriotes taïwanais à participer aux activités liées aux Jeux olympiques

 Les sports chinois connaissent un développement harmonieux (3)

 Les sports chinois connaissent un développement harmonieux (2)

 Les sports chinois connaissent un développement harmonieux

 Chine: Beijing à la recherche des entreprises qualifiées pour le traitement des ordures de cuisine des sites et des restaurants olympiques

 La Chine accepte la coopération internationale pour la sécurité des JO 2008

 La Chine s'oppose au lien JO/problème du Darfour

 Chine: Des ordinateurs polyglottes au service des JO
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.