Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 24.10.2007 18h02
Compte à rebours pour le lancement du premier satellite d'exploration lunaire chinois

La Chine compte à rebours les instants avant le lancement de son premier satellite d'exploration lunaire devant avoir lieu à environ 18H05 mercredi depuis le centre de lancements de satellites de Xichang dans la province du Sichuan (Sud-ouest).

Les experts du centre spatial étaient préoccupés plus tôt aujourd'hui quand des pluies torrentielles non prévues sont survenues à Xichang d'environ 04H05 à 07H10 ce matin, mais ont été soulagés quand le temps s'est enfin éclairci.

Les observatoires météorologiques local et national ont anticipé un temps nuageux sur le site de lancement mercredi après- midi. Toutefois, ils ont dit qu'ils ne pensaient pas que cela affecterait la mission de lancement.

Les villageois vivant dans un rayon de 2,5 km autour du site de lancement et sur la trajectoire de la fusée ont reçu l'ordre d'évacuer les lieux pour se rendre en lieu sûr environ deux heures avant la lancement anticipé.

Des touristes ont payé 800 yuans (105 dollars) pour voir le lancement du premier satellite d'exploration lunaire chinois. Une agence de tourisme locale a indiqué que les deux plate-formes d'observation pouvaient contenir respectivement 2 000 et 500 personnes, mais on ne sait pas combien de personnes seront présentes.

Le satellite d'exploration lunaire Chang'e-1, nommée d'après une déesse légendaire chinoise qui se serait envolée vers la lune, et la fusée-porteuse Longue Marche 3A ont passé tous les test préliminaires au lancement.

Le satellite devrait entrer dans l'orbite de transfert Terre- Lune le 31 octobre et se mettre en orbite lunaire le 5 novembre.

Le satellite transmettra sa première photo de la lune fin novembre et continuera ensuite ses explorations scientifiques de la lune pendant un an.

Le satellite accomplira un certain nombre de missions, dont l'acquisition d'images 3-D et l'analyse des éléments entrant dans la composition de la surface de la lune.

La Chine espère devenir la 17ème nation à rejoindre le projet de Station Spatiale Internationale, a dit le vice-ministre des Sciences et des Technologies Li Xueyong la semaine dernière.

"Le gouvernement chinois poursuit une politique spatiale pacifique", a souligné Li.

Le lancement du satellite marquera la première étape de la mission lunaire chinoise en trois phases, qui aboutira à un alunissage et au lancement d'un véhicule lunaire autour de 2012.

Au cours la troisième phase, un autre véhicule alunira et retournera sur Terre avec des échantillons de sol et de roche lunaires pour étude scientifique autour de 2017.

La Chine a effectué son premier vol spatial piloté en octobre 2003, devenant le troisième pays après l'ex-Union Soviétique et les Etats-Unis à avoir envoyé un homme dans l'espace. La Chine a accompli son deuxième vol spatial habité avec deux astronautes à bord en octobre 2005.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 La Chine se prépare au lancement de son premier satellite d'exploration lunaire

 Trois facteurs pourraient affecter le lancement de la fusée porteuse

 Des observateurs étrangers assisteront sur place au lancement de la sonde lunaire chinoise « Chang'e n° 1 »

 Le lancement de la première sonde lunaire de la Chine se prépare

 La première sonde lunaire chinoise ne sera probablement pas visible des astronomes amateurs

 Trois facteurs peuvent entraver le lancement de la fusée pour la mission lunaire chinoise

 La ville de Xichang encombrée d'amateurs de Chang'e

 Le programme chinois d'exploration lunaire entend se démarquer des expériences scientifiques menées par le passé

 Le satellite Chang'e popularise des expositions aéronautiques

 La Chine lancerait probablement son premier satellite d'exploration lunaire mercredi à 18H00
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.