Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 13.12.2007 08h10
La Chine appelle pour une coopération sincère et des efforts conjoints dans la lutte contre les changements climatiques

La Chine a appelé pour une coopération sincère et des efforts conjoints parmi tous les pays du monde dans la lutte contre les changements climatiques conformément au principe de "responsabilités communes mais différenciées".

Xie Zhenhua, chef adjoint de la Commission nationale du développement et de la réforme de Chine, a lancé cet appel dans son allocution mercredi à Bali lors de la session à haut niveau de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques.

"Les pays en développement sont innocents en ce qui concerne leurs responsabilités devant les causes des changements climatiques, mais ils sont plutôt vulnérables face aux impacts néfastes des changements climatiques. Compte tenu de l'envergure, de la gravité et de la profondeur sans précédent du problème du changement climatique, il ne peut pas être résolu par les seuls efforts des pays en développement qui assument les principales responsabilités pour les changements climatiques".

La session à haut niveau s'est ouverte mercredi à Bali et 144 ministres et présidents de gouvernement ont participé avec six chefs d'Etat aux discussions de la conférence de Bali, qui devrait lancer les négociations sur un nouvel accord global sur les changements climatiques.

Pour résoudre radicalement ce problème des changements climatiques, l'important est de maintenir un équilibre harmonieux et stricte entre divers aspects, a noté M. Xie.

"D'abord, nous devons maintenir une coexistence harmonieuse entre l'homme et la nature et un équilibre entre le développement économique et la protection environnementale. Ensuite, nous devons maintenir l'harmonie parmi les peuples et un équilibre entre les riches et les pauvres. Troisièmement, nous devons maintenir l'harmonie parmi les générations et un équilibre entre le passé, le présent et le futur. Quatrièmement, nous devons maintenir l'harmonie entre les pays et l'équilibre entre différents intérêts ".

En outre, la Chine appelle à des mesures actives sur les changements climatiques par un développement durable, propre et harmonieux étant donné que les responsabilités pour les changements climatiques et les capacités économiques pour résoudre ce problème diffèrent d'un pays à l'autre.

"Afin de combattre les changements climatiques, chacun de nous doit faire des contributions et sacrifices correspondants pour l'intérêt commun de l'humanité, et pour la protection du système climatique à qui nous devons notre existence. C'est ce que les principes et règlementations établis par l'UNFCCC (Convention- cadre des Nations Unies sur les changements climatiques) et son Protocole de Kyoto, qui stipule une direction efficace pour la coopération internationale pour s'adresser aux changements climatiques, nous demandent de faire", a noté M. Xie.

Le processus d'accélérer l'application de l'UNFCCC doit faire des progrès le plus tôt possible, et amener des résultats concrets en 2010 au plus tard, a-t-il souligné.

"Nous avons besoin d'accélérer l'application de la Convention, et de mettre en place concrètement les règlementations de la Convention sur l'apaisement, l'adaptation, l'approvisionnement des ressources financières, le transfert de technologie et la capacité de construction ainsi que de les rendre efficaces", a-t-il ajouté.

L'UNFCCC et son Protocole de Kyoto sont les bases juridiques de la coopération internationale pour s'adresser aux changements climatiques. Ainsi, les objectifs, principes et modèles de coopération établis en la matière doivent être coordonnés, a souligné M. Xie.

La Conférence des signataires de la Convention et de son Protocole est le forum le plus orthodoxe et efficace pour discuter et coordonner des actions et mesures afin de faire face aux changements climatiques. Le futur accord sur la coopération internationale pour résoudre les changements climatiques au-delà de 2012 doit continuer à être élaboré selon l'approche à deux voies décidée par la Conférence de Montréal en 2005.

Un mécanisme efficace doit être établi pour fournir les ressources financières et le transfert de technologie aux pays en développement, afin de les rendre capables d'avoir une plus grande contribution dans la lutte contre les changements climatiques, a affirmé M. Xie.

La conférence, la 13e Conférence des 192 signataires de l'UNFCCC et la 3e réunion des 176 signataires du Protocole de Kyoto, a réuni plus de 11.000 personnes, et est devenue la plus importante réunion de l'ONU sur les changements climatiques jamais tenue à ce jour.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Le délégué chinois à Bali sur les moyens de faire face aux changements climatiques

 Conférence de Bali : Ban Ki-moon plaide pour une nouvelle économie verte

 Les changements climatiques au coeur du discours du Premier ministre chinois au Sommet d'Asie de l'est

 Le problème écologique continuera à s'améliorer en Chine

 Campagne de cyclistes indonésiens contre les changements climatiques

 Chine: 27 centres provinciaux luttent contre les changements climatiques

 Manger moins de viande pourrait ralentir les changements climatiques

 La Chine veut davantage contribuer à la lutte contre les changements climatiques
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.