Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 08.01.2008 10h31
Les étudiants chinois ont besoin de l'école pour apprendre la vie dans un monde moderne

Y a-t-il quelque chose qui cloche avec l'enseignement supérieur?

C'est la question souvent posée par des douzaines de d'éducateurs scolaires sur les forums internet.

Les éducateurs disent connaître un nombre croissant d'étudiants et de jeunes diplômés qui ne semblent pas savoir comment gagner leur vie ou comment gérer leurs finances.

Ils pensent également que les étudiants sont inaptes à gérer des relations sociales, penser de façon indépendante et de gérer la compétition avec les autres et la frustration.

Les éducateurs ont l'impression que le système scolaire a échoué dans certains domaines comme l'autonomie financière, le développement de carrière, la compétition et l'innovation.

Le comité du ralliement constitutionnel démocratique de Beijing (Pékin) a récemment publié un rapport expliquant qu'un nombre croissant de diplômés universitaires dans la capitale reste sans emploi et se repose sur leurs parents au lieu d'être autonome.

Le rapport ajoute qu'un certain nombre de diplômés universitaires, la plupart issus de famille d'enfant unique, manque d'esprit d'initiative et attende toujours que les choses leur tombent dans les mains.

Un certain nombre d'employeurs se sont plaints que le système scolaire ne formait pas les étudiants de façon adéquate avec les demandes des employeurs et que l'esprit d'innovation et de travail en équipe faisait défaut aux jeunes diplômés chinois.

"Je n'ai jamais appris comment gérer mes finances, Je n'ai pas de plans financier et je dépensent toujours l'intégralité de mon salaire dans le mois. Ma vie est un échec. J'ai appris la leçon et je commence à équilibrer mes comptes. Je ne veux pas penser à mes deux années après mon diplôme. Cette vie là était pleine d'échecs," a expliqué Liu Yu, un internaute.

Sun Ting, un à l'université normale de Tianjin a dit :"A cause du manque d'innovation dans l'enseignement, de nombreux étudiants et diplômés universitaires n'ont pas la capacité de penser de façon indépendante et critique. Ils n'ont pas le courage ou l'habilité de se distinguer au travail. Ils sont vraiment perdus et déprimés, se demandant comment planifier leur propre vie, comment chérir la joie et gérer les difficultés de la vie. "

"Le système scolaire américain est ouvert et varié. Nous enseignons aux étudiants comment réfléchir de façon critique et indépendante. L'engagement dans une équipe au travail est également important.

Pour inspirer les autres, vous devez mettre vos idées en avant afin de provoquer la critique, et en retour afin de critiquer soi-même.

Notre université a créé des liens avec les universités chinoises, dont Tsinghua, afin de booster les échanges scolaires." A ajouté Sun Ting.

Robert Zimmer, le président de l'université de Chicago, a dit quant à lui : "Le taux d'inscription brut des universités chinoises est seulement de 20%, même après des années d'accroissement des admissions. C'est très bas comparé avec de nombreux pays développés et plus bas que certains pays émergeants d'Asie."

"Les grandes lacunes du système scolaire sont toujours présentes. Nous ne pouvons pas stopper le développement des revenus en hausse, mais l'année dernière en 2007, sur les 5 millions de jeunes diplômés, un million n'avait pas trouvé d'emplois à la fin de la même année.

"Comment résoudre le problème des diplômés universitaires est une importante question " a souligné Li Peilin, chercheur à l'Académie chinoise des sciences sociales.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Les étudiants chinois affluent à Harvard

 Des universités prestigieuses demeurent attirantes pour les candidats

 Les jeunes diplômés de l'université d'élite Tsinghua obtiennent les plus gros salaires

 La réévaluation du renminbi profite aux étudiants chinois qui désirent poursuivre leurs études à l'étranger

 Plus de 80% des étudiants chinois souhaitent poursuivre leurs études à l'étranger

 Formation des professionnels chinois de l'immobilier de haut niveau une nouvelle coopération franco-chinoise

 Un soldat démobilisé qui avait interrompu ses études universitaires reprend ses études à l'Université de Beijing

 Six millions d'illettrés iront à l'école d'ici la fin de l'année

 Les jeunes diplômés ne rêvent que de devenir leur propre patron

 Augmentation du nombre de visas étudiants pour l'étranger
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.