Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 30.04.2008 13h38
Chine : les maladies chroniques intransmissibles causent de grand ravage parmi la population

Qi Xiaoqiu, Directeur du département de la Prévention et du contrôle des maladies du Ministère chinois de la Santé publique, a déclaré le 29 courant lors d'un briefing, que la troisième enquête sur les causes de décès de la population de tout le pays, qui a pour but de clarifier le nombre et la cause du décès des habitants urbains et ruraux durant la période allant de 2004 à 2005, montre que les maladies chroniques non infectieuses et non contagieuses sont devenues en Chine la principale cause de la mort de la population urbaine et rurale du pays et que leur taux de mortalité par rapport à celui des décès dans leur ensemble est passé de 76,5% au début des années 90 du siècle dernier à 82,5% actuellement.

Il a indiqué que les maladies cardio-cérébrales vasculaires, les tumeurs malignes et les autres maladies chroniques régressives sont devenues les principales causes des décès des habitants urbains et ruraux du pays. Parmi toutes ces maladies, les deux premières sont aux deux premiers rangs des décès et elles représentent respectivement 22,45% et 22,32% du nombre total des décès. Les maladies du système respiratoire et les maladies du cœur occupent respectivement la troisième et la quatrième place.

Qi Xiaoqiu a poursuivi en disant que le taux de mortalité des maladies infectieuses, des maladies dénutries et des maladies obstétricales en Chine est sensiblement inférieur au taux mondial, tandis que pour ce qui est des maladies chroniques en Chine, son taux de mortalité est relativement élevé par rapport au niveau moyen international et celui des maladies cérébro-vasculaires est de 4 à 5 fois supérieur à celui des pays développés de l'Europe et de l'Amérique du Nord, et de 3,5 fois celui du Japon. En ce qui concerne les tumeurs malignes, la Chine se trouve à peu près au même niveau que les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France, mais plus élevé par rapport au Japon, à l'Inde, à la Thaïlande et à d'autres pays asiatiques

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Le cancer du poumon, cause de mortalité principale dans les zones rurales de la Chine

 La plupart des décès en Chine sont causés par les maladies chroniques

 'Elephant man' bientôt opéré
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.