Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 14.10.2008 14h56
Les nouveaux diplômés face au marché de l'emploi morose

Avec une menace de la crise financière mondiale, aggravant les difficultés posées par une concurrence féroce sur le marché du travail, beacoup envisagent un avenir incertain pour les nouveaux diplômés des universités du pays.

Le nombre de personnes à la recherche de l'emploi de cette catégorie sociale, qui entre sur le marché du travail l'année prochaine devrait dépasser les 6 millions au niveau national, soit une augmentation de 7% à partir de cette année, montrent les chiffres officiels.

«Cette année, le nombre de nouvelles recrues sur le marché de l'emploi a diminué de la moitié et la plupart des postes sont uniquement pour des candidats avec une expériende professionnelle», a déclaré Carol Cai, une employée de la compagnie britannique de recherches sur l'étude de marché TNS.

«Les employeurs donnent toujours la préférence aux candidats ayant une expérience professionnelle de sorte que les personnes sans emploi possèdent plus d'avantages que les nouveaux diplômés, dont le manque d'expérience de travail joue souvent contre eux dans la recherche d'un emploi», a déclaré Tang Xiaolin, le directeur du centre du développement de la carrière de l'Université Fudan.

Il n'est plus considéré comme facile pour les nouveaux diplômés de se spécialiser dans des domaines populaires, tels que la banque, la finance, le commerce et la gestion, disent les responsables de l'éducation.

"Les entreprises font encore des présentations sur les campus. Cependant, c'est plus de l'auto-promotion que du recrutement car en réalité ils ont réduit leurs plans de recrutement", a déclaré Lin Huihui, un diplômé qui s'est spécialisé en commerce international à l'Université Fudan.

De même, de nombreuses entreprises auraient réduit leurs salaires dans le contexte de la crise du marché du travail.

Les sources universitaires ont également attribué le passage des nouveaux diplômés en dehors de ces domaines à la crise financière et la crise du système de créditation.

Xiao Jiang, un diplômé en finance à l'Université du Zhejiang, dit qu'il a fait la demande pour environ 20 postes de chercheur ou analyste pour des entreprises multinationales, des organismes non-lucratifs, des entreprises privées et des associations – toutes les possibilités, auxquelles il pouvait penser.

"Je ne pensais pas que ce serait aussi long", a-t-il dit. "C'est dur pour obtenir une interview ».

"Je ne peux plus considérer que ma spécialité correspond à mon futur travail. La chose la plus importante est de savoir si je peux trouver un travail», a dit Xiao.

"Il ne fait guère de doute que la crise financière affecte la croissance de l'emploi. Le taux de chômage a tendance à augmenter davantage et il restera élevé pour une période de temps considérable après l'apaisement de la crise financière et la reprise de la croissance économique," a dit Tang de l'Université de Fudan.

Ajoutée au rétrécissement du marché de l'emploi pour les nouveaux diplômés, la concurrence de leurs camarades, de retour des études qu'ils ont fait à l'étranger est une cause également.

Ceux qui étudient à l'étranger seront probablement de retour à la maison pour travailler en raison de la limitation du marché de l'emploi, a dit Tang.

Face à cette incertitude, de nombreux étudiants ont décidé que la poursuite de leurs études en doctorat ou en licence pourrait améliorer leurs chances d'entrer dans le monde professionel.

"Cela ne ferait qu'ajouter une concurrence accrue dans les années à venir, lorsque plus d'étudiants seront diplômés," a dit l'analyste de l'éducation Lin Yuxuan. "Les diplômés doivent réduire leurs attentes et ajouter une expérience qui les aidera à devenir plus compétitifs."

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 L'Université de Beijing limite les visiteurs
 Comment réduire le taux de myopie chez les étudiants ?
 Chine : les étudiants diplômés donnent la préférence aux entreprises nationales dans la recherche d'emplois
 La Chine est devenue le berceau des étudiants qui désirent obtenir le grade de docteur aux Etats-Unis
 5,59 millions de diplômés universitaires cette année en Chine
 Publication du rapport sur les zhuangyuan des examens d'entrée aux écoles supérieures 1999 à 2007
 Les universités veulent attirer les meilleurs étudiants
 Le Premier ministre chinois appelle les étudiants en droit à être impartiaux et patriotiques
 La Chine et le Royaume-Uni inaugurent un programme promouvant l'entreprenariat chez les jeunes diplômés
 Accroissement continu du recrutement des étudiants dans les universités
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.