Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 18.12.2008 11h03
Les zones rurales pauvres de la Chine ont un besoin urgent d'enseignants

Malgré une augmentation rapide du soutien financier du gouvernement, les régions rurales pauvres en Chine ne sont toujours pas attractifs pour les enseignants qualifiés, selon un rapport que le Ministère de l'éducation a publié le 15 décembre.

Le rapport signale que les zones rurales ont besoin d'enseignants des langues étrangères, de musique, de sport, d'art et d'informatique.

Les statistiques officielles ont montré que le rapport classe-enseignant dans les 9 provinces et régions les plus pauvres en Chine centrale et Chine occidentale a été de 1:1.3 en 2006, inférieur à la moyenne nationale de 1:1.9.

En dehors de cela, l'augmentation du nombre d'enseignants était en retard par rapport à l'expansion rapide des écoles avec des internats dans les zones rurales. Le rapport indique que les enseignants qualifiés ont été réticents à l'idée de s'installer dans les zones rurales car l'actuelle gestion des ressources humaines par les autorités de l'éducation ne peut pas répondre à leurs demandes.

L'an dernier, il y avait 379 000 "enseignants de remplacement" ou des enseignants non qualifiés au niveau national, dont 87,8% travaillaient dans les zones rurales. Dans les écoles primaires du Guangdong, Guangxi et Gansu, le nombre d'"enseignants de remplacement" représentait plus de 10% du nombre d'enseignants agrégés.

Les "enseignants de remplacement" sont apparus dans les régions pauvres de la Chine dans les années 1990 lorsque les autorités locales ne pouvaient pas se permettre d'employer des enseignants agrégés. Au cours des dernières années, ils ont été progressivement remplacés par des diplômés d'universités pédagogiques avec les administrations centrales et locales qui ont commencé à allouer plus d'argent pour subvenir aux besoins de l'éducation en milieu rural.

Toutefois, le rapport indique que la qualité des enseignants en milieu rural dans les établissements de l'enseignement primaire et secondaire n'est pas encore "satisfaisante", surtout que plus de 40% des enseignants des matières telles que le chinois, les mathématiques, les arts, la musique et le sport ne sont pas porteurs d'un diplôme.

Le rapport mentionne aussi que les jeunes enseignants expérimentés ne restent pas dans les écoles rurales en raison des conditions de vie insatisfaisantes et des faibles revenus.

En 2006, le revenu mensuel moyen du personnel enseignant dans les écoles primaires de 273 districts et les écoles secondaires du premier cycle de 210 comtés a été moins de 1 000 yuans (environ US $ 143) par personne.

En outre, de nombreux enseignants en milieu rural n'ont pas d'assurance sociale. Plus de 60% des directeurs d'établissements interrogés ont dit que leurs enseignants n'avaient pas d'assurance médicale.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Chine: davantage d'enseignants hautement qualifiés travaillent dans les régions rurales
 14 enseignants de chinois suivent des cours de formation avant leur départ pour la France
 Chine: les enseignants restent respectables et influents au yeux des Chinois
 Une marche pour célébrer la 23ème journée des professeurs (4)
 Une marche pour célébrer la 23ème journée des professeurs (3)
 Une marche pour célébrer la 23ème journée des professeurs (2)
 Une marche pour célébrer la 23ème journée des professeurs
 Les enseignants très appréciés en Chine
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.