Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 09.04.2009 10h43
La construction de porte-avions à l'ordre du jour en Chine

Selon les reportages publiés par « Global Times » et « Banyue Tan », la direction de la Commission militaire centrale se préoccupe et s'intéresse depuis plusieurs années à la construction et au développement de porte-avions en Chine.

Des spécialistes des forces navales chinoises et des secteurs industriels concernés se sont rendus successivement dans plusieurs pays, dont la France, les Etats-Unis, la Russie et l'Ukraine, pour y étudier les expériences et les leçons en matière de développement des porte-avions. Les secteurs concernés de l'industrie de la défense nationale ont invité des experts russes de conception de porte-avions à venir en Chine pour présenter leurs expériences en la matière et pour procéder à des échanges d'idées avec leurs collègues chinois.

Mais ce qui est peu connu dans le monde c'est que les départements intéressés chinois ont introduit de l'étranger une partie des documents techniques de conception et ont organisé des spécialistes pour se consacrer aux études préliminaires sur des technologies clés de la construction de porte-avions et des succès remarquables ont été obtenus quant à cela. Des responsables de l'Etat-major général de l'APL (Armée populaire de Libération) de Chine et de la Commission scientifique, technique et industrielle pour la Défense nationale (CSTIDN) ont procédé souvent de façon sérieuse et minutieuse à l'analyse, à l'argumentation et à l'appréciation des activités d'inspection, d'introduction et d'étude préliminaire.

Le général d'armée Hu Yanlin, député à l'Assemblée populaire nationale (APN) et ex-commissaire politique de l'Armée navale chinoise, a déclaré en répondant à une question posée par un journaliste lors de la tenue cette année des « deux sessions » de l'APN et de la CCPPC (Conférence consultative politique du Peuple chinois) : « N'importe quel pays souverain a le droit de décider de la construction oui ou non de porte-avions en tenant compte de son besoin. ». Quant au Ministre chinois de la Défense nationale Liang Guanglie, il a dit de son côté : « Il n'est pas question que la Chine ne dispose jamais de porte-avions ! ». Parmi les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, la Chine est le seul qui ne possède aucun porte-avions. Une enquête organisée par le Quotidien du Peuple en ligne montre que parmi les quelques quatre mille internautes qui ont été visés, 98% pensent qu'il est temps pour la Chine de construire des propres porte-avions.

Déjà en début de 2007, le porte-parole de la CSTIDN a affirmé explicitement : « La Chine est dotée de la capacité de construire des porte-avions. ».

Le développement de porte-avions signifie qu'il faut assumer davantage de responsabilité pour garantir la paix mondiale.

Le colonel de l'Armée de l'air chinoise Dai Xu a publié récemment un article intitulé « Que signifie les porte-avions pour la Chine ? », dans lequel il est indiqué que la Chine, dotée de porte-avions, ne fera pas comme la Russie qui les utilise pour montrer sa présence militaire dans le monde, et surtout pas comme les Etats-Unis pour prétendre à l'hégémonie mondiale. Tout comme à l'époque où la Chine, qui dispose d'armes nucléaires, ne les jamais utiliser pour menacer ni la paix régionale, ni la paix mondiale. La possession par la Chine de porte-avions pour le transport militaire limité de longue distance contribuera certainement au renforcement de la sécurité mondiale. Cette possession permettra, à court terme, à la Chine de sauvegarder et de préserver ses droits territoriales et ses droits légitimes outre-mer et, à long terme, d'assumer de plus grandes responsabilités quant à la protection de la paix mondiale.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.