Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 05.05.2009 13h15
Chine: nouvelles fouilles sur le site de l'Homme de Pékin

Des scientifiques chinois vont bientôt lancer une campagne de fouilles dans la grotte où le premier crâne de l'Homme de Pékin a été découvert, dans le but de trouver davantage de reliques d'hommes-singes qui auraient vécu il y a près de 770 000 ans.

Les fouilles débuteront à la mi-mai et dureront deux mois, sur le flanc ouest du site de l'Homme de Pékin, a déclaré Gao Xing, directeur adjoint et chercheur de l'Institut de paléontologie des vertébrés et de paléoanthropologie, dans une interview accordée à Xinhua lundi.

"Découvrir un crâne, c'est comme gagner à la lotterie. En revanche, nous allons probablement découvrir des fossiles d'animaux, des poteries, et des traces de feu", a indiqué Gao Xing.

L'archéologue chinois Pei Wenzhong a découvert le premier crâne complet sur le site de l'Homme de Pékin à Zhoukoudian, à environ 50 kilomètres au sud-ouest du centre-ville de Beijing, en décembre 1929.

Auparavant, les scientifiques chinois pensaient que l'Homme de Pékin avait vécu il y a 400 000 ou 500 000 ans, mais aujourd'hui, grâce à une nouvelle méthode de datation radioactive, ils estiment désormais que l'Homme de Pékin pourrait avoir vécu il y a 770 000 ans. Cette découverte a été publiée dans la revue britannique Nature, en mars dernier.

Les fouilles conduites sur le site de l'Homme de Pékin ont livré plus de 200 fossiles humains, 100 000 fragments de poterie et des fossiles de 98 espèces de mammifères et de 62 espèces d'oiseaux, selon Gao Xing.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?