100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 04.08.2009 13h43
Le lancement du Chang'e-2 prévu avant 2011

Les savants et scientifiques chinois ont pu réaliser plusieurs nouveaux succès grâce aux données scientifiques récoltées et obtenues par la sonde lunaire Cheng'e-1 lors de son vol autour de la Lune qui a duré plus d'une année. Le lancement du Chang'e-2, qui se trouve actuellement en phase de recherches, est prévu avant 2011.

Les savants chinois ont utilisé les données imagées transmises au sol par le satellite pour concevoir l'image complète de la Lune et cette image est pour le moment dans le monde une reproduction la plus parfaite, la plus accomplie et la plus exacte et précise de cette compagne de la Terre. Selon OuYang Ziyuan, membre de l'Académie des Sciences de Chine et Conseiller supérieur de la Direction de l'équipe du programme d'exploration lunaire, ladite image de la Lune est seulement un plan, mais les scientifiques chinois prévoient de fournir au monde, avant la fin de cette année, une image tridimensionnelle du satellite de notre Terre.

D'après les données d'exploration fournies par le Chang'e-1, les scientifiques ont eu des premières connaissances sur la distribution des huit principaux éléments sur la Lune. D'autre part, le fonctionnement du dispositif de télédétection par micro-ondes installé sur la sonde lunaire ont permis aux savants chinois d'obtenir pour la première fois dans le monde le plan de répartition de la température de radiation sur la surface de la Lune, ce qui est très important pour le calcul plus approfondi de l'épaisseur de l'écorce lunaire et pour l'estimation de la teneur de l'hélium 3 dans cette écorce.

Lors de son vol de plus d'une année autour de la Lune, le Chang'e-1 a réussi à obtenir une grande quantité de données sur le processus du changement climatique dans l'espace, ce qui a fourni aux scientifiques de précieuses données de premières mains favorisant leurs recherches sur l'environnement spatial.

On apprend que le Chang'e-2, satellite jumeau du Chang'e-1, est en phase de recherches approfondies et minutieuses et son lancement est prévu avant 2011.

Etant donné que le Chang'e-2 est le ‘sosie' du Chang'e-1, c'est pourquoi Il n'y pas de différence marquée entre ces deux sondes lunaires que ce soit dans l'apparence, dans le poids ou encore dans les dimensions. Mais une observation plus claire de la Lune sera réalisée par une réduction de la hauteur à 100 kilomètres pour le Chang'e-2 placée en orbite lunaire, alors qu'auparavant celle-ci était de 200 kilomètres. De plus, une caméra CCD à définition de 10 mètres y a également été installée, ce qui permet, par rapport à celle de 120 mètres dont disposait le Chang'e-1, des résultats filmés plus clairs et détaillés.

Parallèlement, le Chang'e-2 poursuivra l'objectif précédent de sonder davantage la répartition des éléments à la surface lunaire, l'épaisseur de l'écorce lunaire et l'environnement entre la Lune et la Terre, mais l'exploration sera menée de façon plus approfondie et plus minutieuse.

Par ailleurs, selon le plan, le Chang'e-3 atterrira avec un véhicule en surface de la Lune, c'est pourquoi la mission du Chang'e-2 devra achever les préparatifs de cet atterrissage. Après avoir accompli une exploration autour de la Lune, le Chang'e-2 fera un ‘atterrissage en douceur' à sa surface.

Le plan de la conception du satellite Chang'e-3, différent en tous points de celui des deux précédents, est déjà terminé. En fin d'année, des recherches préliminaires quant à l'analyse d'échantillons seront lancées, avec un premier ‘alunissage en douceur' prévu pour 2012 ou 2013. De plus, en 2018 au plus tôt, l'engin à prélèvement d'échantillons atterrira sur la surface désignée, puis celui-ci retournera sur la terre avec les échantillons lunaires qu'il aura recueillis.

La Chine a lancé avec succès son premier satellite d'exploration lunaire le Chang'e-1 en octobre de l'année 2007 et le 1er mars 2009, celui-ci a atterrit avec précision sur la surface de la Lune au point désigné.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle la Banque mondiale à accorder plus de droit de parole aux pays en développement
Hu Jintao rencontre le président de la Banque mondiale
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique