100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 19.01.2010 10h56
La Chine vise à établir son propre GPS d'ici 2012

La Chine s'est lancée dans une course de vitesse pour construire sa propre version du GPS (Global Positioning System, Système de Positionnement Mondial) en prévoyant la construction de 10 satellites de navigation Beidou entre maintenant et 2012, a annoncé un site internet officiel fraîchement lancé.

« Le Système de Navigation par Satellite Beidou (Grande Ourse), qui sera achevé en 2020 et qui comptera 35 satellites, permettra à la Chine de s'affranchir de sa dépendance au GPS et d'obtenir d'énormes bénéfices économiques », a déclaré Pang Zhihao, chercheur émérite à l'Académie chinoise des Technologies de l'Espace.

Les systèmes de navigation délivrent des données provenant de satellites, permettant aux voyageurs, conducteurs et militaires de s'orienter et offre des conseils pour les trajets.

Le troisième satellite Beidou partira du Centre de lancement de satellites de Xichang dans la province du Sichuan « bientôt, à un moment adéquat », au sommet d'une fusée Longue Marche 3C, a annoncé vendredi le Centre dans un communiqué.

Toujours d'après le communiqué, tant le lanceur que le satellite sont en condition parfaite et sont prêts pour le lancement.

Un nouveau site internet gouvernemental, www.beidou.gov.cn, a également été lancé vendredi dernier. Ce site annonce que la Chine vise à mettre en service un système de navigation et de positionnement d'ici 2012, à l'aide d'une constellation de 12 satellites, qui couvrira la Région Asie-Pacifique.

Mais seuls deux ont déjà été lancés jusqu'ici, ce qui veut dire que la Chine va devoir en lancer dix autres dans les deux ou trois ans à venir.

Le système achevé devrait compter un total de 35 satellites de navigation, cinq géo-stationnaires et 30 non géo-stationnaires, et être pleinement opérationnel d'ici 2020, annonce le site.

Le système Beidou entrera en concurrence avec le GPS américain, le Galileo européen et le GLONASS (Système Global de Navigation par Satellite) russe, disent les experts.

A ce jour, près de 200 millions de personnes de par le monde utilisent des installations GPS pour des services de navigation ou de positionnement, et GPS gagne 120 milliards de dollars US par an, d'après certains rapports.

Dans le même temps, un système de navigation par satellite indépendant renforcera la sécurité de l'information.

Ainsi que le dit Peng Guangqian, stratège militaire émérite basé à Beijing, « Les armes modernes, dont les missiles guidés et les systèmes de défense contre les missiles ont tous besoin d'informations qui proviennent de satellites de navigation ».

« Compter sur d'autres systèmes de navigation par satellite pour de pareilles informations est, en temps de guerre, impossible », dit-il.

Qui plus est, des systèmes de navigation multiples bénéficieront aux usagers, car une seule source est susceptible de devenir instable.

Ainsi en 2009, les Etats-Unis avaient-ils publié un avertissement à propos d'une éventuelle interruption du GPS du fait de retards dans la modernisation et le déploiement des satellites de l'Armée de l'Air qui fournissent le service.

Aussi Cao Chong, expert de renom à l'Association chinoise des Systèmes de Navigation par Satellite Mondiaux appelle-t-il à une coopération internationale dans le domaine des systèmes de navigation par satellite mondiaux afin d'éviter des problèmes généralisés si jamais un des systèmes venait à connaître une défaillance.

« Si les pays renforçaient leur coopération, la défaillance d'un des systèmes n'aurait pas de conséquences graves dans la mesures où d'autres systèmes existent », dit-il.

Le site www.beidou.gov.cn a annoncé que le public pourrait profiter des services de positionnement, de mesure de la vitesse et d'heure en utilisant gratuitement le système Beidou. La précision du positionnement est de l'ordre de 10 mètres. Un service plus précis encore sera disponible, mais uniquement pour les utilisateurs qui en auront reçu l'autorisation, d'après le site.

Toujours d'après le site, enfin, « La Chine est favorable à la coopération internationale afin de mieux servir les usagers du monde entier et d'accroître la compatibilité du système ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Canada rapatrie un suspect recherché en Chine
L'industrie chinoise de l'aviation civile a réalisé la meilleure performance mondiale en 2009
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »