100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 08.02.2010 10h39
Fermeture du plus grand site chinois de formation au piratage informatique

Ce qui semble être le plus gros site de formation au piratage informatique du pays vient d'être fermé par la police dans la province du Hubei, dans le centre de la Chine.

Trois personnes ont également été arrêtées, ont rapporté le 7 février les médias locaux.

Ces trois individus, qui géraient le site Black Hawk Safety Net, sont suspectés d'avoir proposé à autrui des programmes et des logiciels d'attaque en ligne, infraction récemment ajoutée à la Loi criminelle chinoise. Les avoirs de ce site, d'un total de 1,7 millions de yuans (249 000 dollars US) ont également été gelés.

D'après le Département de sécurité publique provinciale du Hubei, la fermeture du site trouve ses origines dans une affaire antérieure d'attaque en ligne et de dissémination de virus dans la ville de Macheng en 2007, quand la police a découvert que quelques-uns des suspects interpelés étaient membres de Black Hawk Safety Net.

La province du Hubei estime que Black Hawk Safety Net est le plus grand site de formation de pirates en ligne de Chine, qui recrutait ses membres et diffusait des techniques de piratage par le biais de leçons, de logiciels de chevaux de Troie et de forums de communication en ligne, le tout au grand jour.

Depuis sa création en 2005, le site avait recruté plus de 12 000 membres VIP et collecté plus de 7 millions de yuans en frais d'adhésion. Et plus de 170 000 autres personnes s'étaient également enregistrées comme membres à titre gratuit.

La police a déclaré que plus de 50 policiers avaient enquêté sur l'affaire.

Ils ont ainsi saisi neuf serveurs web, cinq ordinateurs et une automobile, et procédé à la fermeture de tous les sites impliqués dans l'affaire, d'après le Département de sécurité publique provincial.

« Je pouvais télécharger des programmes de chevaux de Troie sur le site, qui me permettaient de contrôler l'ordinateur d'autres personnes. Je l'ai fait juste pour m'amuser, mais je sais que beaucoup d'autres membres pouvaient faire fortune en attaquant les comptes d'autres personnes », a déclaré un membre de Black Hawk Safety Net âgé de 23 ans habitant à Nanjing, capitale de la province du Jiangsu, située à l'Est de la Chine.

« Une attaque simple n'est pas très difficile à réaliser. Certains pirates informatiques sont des adolescents ayant abandonné l'école et qui gagnent de l'argent en volant des comptes », dit-il.

Un étudiant d'université âgé de 20 ans, qui s'est enregistré sur trois sites de piratage informatique différents a lui précisé que les cours de formation au piratage coûtaient de 100 à 2 000 yuans.

« A la base, les étudiants apprenaient à voler des comptes et à utiliser des chevaux de Troie. Et parfois, les formateurs nous apprenaient à écrire des programmes », dit-il.

« Mais maintenant, c'est très difficile de devenir membre enregistré. Quelques sites de piratage informatique connus ne sont plus accessibles depuis novembre », a-t-il ajouté.

D'après un rapport publié par le Centre de coordination de réponse d'urgence pour le réseau informatique national, l'industrie du piratage informatique en Chine a causé, en 2009, pour 7,6 milliards de yuans de pertes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Plus de « bol de fer » pour les fonctionnaires de Shenzhen
Participation de Hu Jintao à un spectacle en faveur de vétérans militaires chinois
Pourquoi est-on toujours pousser par ses « besoins matériels » ?
En dépit de sa puissance économique montante, la Chine reste lucide
Quand la construction d'une résidence a des relents d'histoire ancienne...
Les exportations chinoises profitent au monde entier
Tennis : une défaite au goût de victoire