100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 13.05.2010 09h29
Sida : un autre virus pour détruire le virus

L'idée semble simple : créer un virus pour en détruire un autre.

Liu Chang, un professeur à l'Ecole Médicale de l'Université Nankai à Tianjin, propose de créer en laboratoire un virus susceptible de détruire le VIH, ce virus à l'origine du Sida, qui tue des personnes de par le monde.

Son idée lui a permis de remporter une subvention de recherche de 100 000 Dollars US de la part de Grand Challenges in Global Health, une initiative soutenue par la Fondation Gates. Cette initiative est un programme d'une durée de cinq ans et disposant de 100 millions de Dollars visant à soutenir l'inovation dans la santé mondiale.

« C'est une grande et belle surprise pour moi de recevoir une subvention pour soutenir mes recherches, qui pourraient peut-être un jour aider à sauver des victimes du Sida », a déclaré M. Liu mercredi.

« En Chine, les chances pour un jeune chercheur comme moi, qui n'ai pas fait d'études à l'étranger, d'obtenir une subvention de ce montant sont plutôt minces », a-t-il dit. L'argent de la subvention a déjà été distribué et son projet proposé, qui a remporté cette récompense « HIVi : une nouvelle arme pour tuer le VIH », est en cours.

Si ses recherches subissent avec succès une évaluation d'experts qui aura lieu dans un an, il pourrait recevoir encore 1 000 000 de Dollars pour soutenir ses travaux futurs.

Parmi les 78 récompenses de 100 000 dollars octroyées lors du quatrième tour des subventions Grand Challenges annoncées par la Fondation le 11 mai, deux viennent de Chine.

En plus de Liu Chang, l'autre lauréat est le professeur Dang Hongyue de l'Université du Pétrole de Chine à Qingdao.

Le professeur Dang fera des recherches pour essayer de déterminer si la pneumonie à ses premiers stades de l'infection produit des biomarqueurs spécifiques susceptibles d'être détectés dans une analyse respiratoire.

« Tout cela est un magnifique exemple de l'application de l'esprit d'entreprise dans la recherche scientifique pour développer des produits susceptibles de sauver des vies », a dit Ray Yip, qui dirige les efforts de la Chine pour la fondation.

« Le but de ce programme est d'encourager cet état d'esprit, au lieu de faire de des recherches pour davantage de publications ».

A ce jour, les subventions ont été accordées à 340 chercheurs venant de 31 pays, dont seuls quatre viennent du continent chinois.

Certains reprochent aux chercheurs chinois leur innovation et leur créativité relativement faibles, ce que conteste Liu Chang.

« J'ai été entièrement formé en Chine et ne suis jamais allé à l'étranger auparavant. Mais je ne crois pas que les jeunes scientifiques comme moi manquent de créativité dans leurs recherches », a-t-il fait remarquer.

Il y a des signes encourageants que certaines personnes de talent dans le monde commencent à s'intéresser aux problèmes qui causent le plus de souffrances, comme la santé et le développement dans les pays pauvres, a dit Bill Gates au cours de ce mois.

« Lors de ces dernières années, la Chine a accru ses investissements de manière significative et lancé un certain nombre de projets en matière de santé, comme le contrôle et le traitement du Sida et de l'hépatite », a-t-il ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine espère que le nouveau gouvernement britannique poursuivra le développement des relations bilatérales
Communication téléphonique entre le premier ministre chinois Wen Jiabao et son homologue espagnol José Lius Rodriguez Zapatero
La Chine promouvra dans tous les domaines le « travail décent »
Disparité aggravante et criante entre riches et pauvres en Chine
L'Occident ne semble pas encore prêt à inclure la Chine dans la direction des affaires du monde
Appel au secours de la Grèce : au moins trois milliards de dollars US proviennent de la Chine
Les expériences françaises sont une valeur de référence pour la protection de la langue maternelle