100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 24.05.2010 13h29
Un étudiant chinois aux Etats-Unis accusé de terrorisme pour une dispute avec son professeur

Lors de ce mois, Madame Wang de la ville chinoise de Xi'an a appris au téléphone que son fils, Zhai Tiantian, avait été arrêté par la police américaine et est enfermé dans une prison de l'Etat de New Zerey. Au téléphone, une amie de son fils lui a dit que Zhai Tiantian avait été accusé de terrorisme et risquerait d'être expulsé.

Zhai Tiantian, âgé de 27 ans, est né et a grandi à Xi'an. En 2003, il a obtenu un visa américain et avant son arrestation, il était doctorant en physique au Steven Institute of Technoloogy.

Selon un journal américain en chinois (pour les ressortissants chinois) du 20 mai, Zhai Tiantian s'est chamaillé le 15 avril avec son professeur pour un désaccord de vues dans les études, sans coup de poing ou de pied. Mais Zhai a proféré des propos tels que « Peu importe ma vie ». Le professeur a rapporté ce fait par la suite aux autorités de sécurités de l'école qui l'ont arrêté et l'ont remis à la police.

Les autorités de sécurité de l'école ont accusé Zhai de terrorisme, prétextant qu'il aurait tenté de mettre le feu à l'école. Ensuite, il a été expulsé de l'école, arrêté par la police et déféré au parquet. En une seule nuit, un simple étudiant chinois est devenu un suspect de terroriste menaçant la sécurité des Etats-Unis.

« Zhai Tiantian avait de très bonnes notes à l'étude et de bons rapports avec les autres étudiants de sa classe. Tout le monde aimait bien ce jeune garçon chinois», a dit cette amie, ajoutant que selon Zhai, il n'avait jamais dit qu'il allait mettre le feu à l'école, bien qu'il se soit montré impoli avec le professeur.

Les parents de Zhai Tiantian ont demandé aux anciens camarades de leur fils aux Etats-Unis d'engager un avocat.

L'avocat Hai Ming est un Américain d'origine chinoise. Le chef d'accusation de « menace terroriste » n'est pas raisonnable. Selon l'avocat qui a déjà contacté son client, dans son récent entretien avec une chaîne de télévision, Zhai a exprimé son mécontentement vis-à-vis de l'école et son intention de déposer une plainte en justice pour discrimination raciale. « Voila pourquoi l'école le traite d'une telle manière ». Hai min a dit : « Le terrorisme, c'est un grave crime aux Etats-Unis. Si ce crime est établi, Zhai sera expulsé et ses études antérieures deviendront peine perdue ». Il pense que même si cette fois-ci son crime de menace terroriste ne peut pas être retenu, il ne pourra pas être complètement blanchi, sinon les autorités responsables pourraient faire face à une amende colossale. « Ce qu'on peut faire maintenant, c'est que Zhai Tiantian ne soit pas expulsé des Etats-Unis et il obtienne le droit d'étudier dans une autre école », a-t-il dit.

Le Consulat général de Chine à New York a suivi de près cet événement, espérant que la partie américaine traitera le cas selon la loi.

Selon ce journal américain en chinois, le Consulat général chinois à New York a traité autrefois des affaires semblables. Des propos inconvenants des étudiants chinois ont suscité des conflits. Du fait de la différence des cultures chinoise et américaine, certains propos acceptés par les Chinois pourraient être considérés comme une menace par les Américains.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : plans stratégiques pour le développement du Xinjiang
Le gouvernement chinois renforce la lutte contre le crime organisé
Désillusion du cinéma chinois à Cannes
La classe moyenne a besoin de reformes pour son développement
Chine : première lourde condamnation à l'encontre d'un corrupteur
La réévaluation du Yuan pourrait être mise en veilleuse
La Chine doit redoubler de vigilance vis-à-vis de l' « effet papillon » de la crise d'endettement de la Grèce