100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 08.06.2010 09h56
Le GPS chinois arrive bientôt

Le lancement du quatrième orbiteur chinois Beidou mercredi 2 juin marque « un pas de plus» vers la mise en service du très attendu système de positionnement global (GPS) chinois, a déclaré le 3 juin un haut fonctionnaire.

Beidou (北斗), appelé également Compass, a été conçu pour s'affranchir du système GPS, développé par les Etats-Unis, le système Galileo conçu par l'Union Européenne et Global Navigation Satellite System développé par la Russie. Le service permet aux voyageurs, conducteurs et militaires de connaître leur emplacement.

La Chine compte mettre en orbite 12 satellites de navigation Beidou avant 2012 pour couvrir la région de l'Asie et du Pacifique, et compléter le système de navigation avec 35 satellites qui fourniront des services d'orientation et de positionnement d'ici 2020.

C'est à 23 h 53 mercredi que le quatrième orbiteur a été lancé depuis la fusée Long March 3C, lancée de Xichang, dans la province du Sichuan, a rapporté l'agence d'information Xinhua.

Il s'agit du deuxième satellite Compass lancé depuis six mois.

«Le pays entre dans une période active de lancement des satellites Compass », a indiqué un fonctionnaire anonyme en charge du projet, dont les propos ont été repris sur le site officiel www.beidou.gov.cn.

Selon le projet, huit autres satellites Compass seront lancés avant 2012.

« Comme les scientifiques ont réalisé des percées en matière des technologies dans ce domaine, les lancements suivants devraient se faire avec le respect du calendrier » a déclaré Xiao Xiongbing, le directeur adjoint du Bureau de consultation de l'Association chinoise des systèmes de navigation par satellite mondiaux.

La construction d'un système national de navigation par satellite est considérée comme un pas important vers la protection de la sécurité de l'information d'un pays.

Song Xiaojun, un expert militaire basé à Beijing, a déclaré que 90% des systèmes d'armes utilisés dans le monde aujourd'hui nécessitent l'utilisation d'un système de positionnement global.

Avec près de 200 millions de personnes dans le monde entier qui utilisent des dispositifs GPS pour les services de positionnement ou de navigation, le système génère un chiffre d'affaires de 120 milliards de dollars par an, selon les rapports précédents.

En prévoyant le potentiel possible du système de navigation chinois, les spécialistes ont déjà travaillé sur la question de compatibilité des puces pour les deux systèmes, a annoncé Xiao.

«Le système Compass et GPS vont se complètent mutuellement », a-t-il annoncé.

Les utilisateurs vont pouvoir bénéficier de cette compatibilité, d'un système de positionnement plus stable et précis et des services de navigation de bonne qualité, a-t-il ajouté.

Mais l'acceptation du système Compass par le marché dépend surtout de la performance des dispositifs et du prix de la puce, a-t-il annoncé.

Le développeur du système Compass promet également de fournir des services gratuits pour les utilisateurs, avec notamment le positionnement avec une précision de 10 mètres environ, et des services de mesure de la vitesse et du temps. Un service permettant d'obtenir plus de précisions sera également réservé à certains utilisateurs, indique le site.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rafael Nadal remporte son cinquième Roland-Garros
Lancement réussi d'un satellite de météorologie
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon
Le CNPC en tête du top 500 des plus grandes entreprises du monde : une bonne ou une mauvaise nouvelle