Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 30.07.2010 08h02
Chine : une "société qui apprend" au programme de l'éducation nationale pour la prochaine décennie

L'enseignement primaire et secondaire pour tous et un engagement à éliminer l'analphabétisme sont au programme du nouveau plan sur dix ans de l'éducation nationale chinoise.

Ces engagements font parties de nombreuses promesses précisées dans un programme intitulé "Les Grandes Lignes du Programme national chinois sur la réforme et le développement de l'éducation à moyen et long termes".

"Les objectifs stratégiques à atteindre d'ici en 2020 consistent en la modernisation fondamentale de l'éducation, la promotion d'une société de l'apprentissage, ainsi que la transformation de la Chine en un pays riche en ressources humaines", dit le document qui est composé de 22 chapitres et 27 000 caractères chinois.

D'après le document, l'éducation primaire et secondaire est fondamentale pour tous en 2020 et une l'instruction obligatoire de neuf ans sera renforcée.

Le taux de scolarisation des enfants d'âge scolaire doit atteindre 90% aux lycées et 40% dans les établissements d'enseignement supérieur.

Le document lance également l'objectif d'éliminer l'analphabétisme parmi les jeunes et les plus âgés d'ici dix ans.

Le Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et le conseil des Affaires d'Etat, le gouvernement central, ont publié une circulaire demandant aux comités du Parti et gouvernements locaux de mettre en oeuvre rigoureusement les grandes lignes de ce programme éducatif national.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo présente le rapport d'activité du Comité permanent de l'APN
Alerte au tsunami suite à un séisme au Japon, mais la Chine est en sécurité
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?