Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 12.08.2010 09h26
Les scientifiques ont pour mission de cloner les pandas géants menacés de disparition

La Chine est en train d'explorer tous les moyens possibles pour sauver l'espèce des pandas géants. Il s'agit d'une des espèces menacées d'extinction au niveau mondial, et les scientifiques sont prêts à recourir à leur clonage.

Chen Dayuan, un chercheur qui est spécialisé dans le clonage à l'Institut de zoologie de l'Académie chinoise des sciences, a suggéré de faire appel aux techniques de clonage des pandas géants en 1998.

Grâce à un financement de 100 000 yuans (14.780 $), Chen a réussi produire des blastocystes par transfert des noyaux de cellules somatiques prélevées sur les pandas dans des ovules énucléés des lapins, a rapporté jeudi Beijing Morning Post.

Ce projet fut signalé comme l'une des 10 plus grandes réalisations dans le domaine de la science et de la technologie en 1999, ce qui a permis de remporter une prime de 6 millions de yuans à son créateur et d'obtenir un financement supplémentaire de 5 millions de yuans pour le projet de la part Ministère de la Science et de la technologie.

Selon le rapport, deux embryons ont déjà été transférés dans l'utérus d'une chatte porteuse, tombée enceinte après avec l'injection d'un blastocyste. Mais l'expérience fut abandonnée après qu'une des chattes soit morte de pneumonie.

Chen et son équipe ont poursuivi les expériences avec l'implantation d'un embryon dans une femelle de l'ours noir. Après trois années d'efforts, une femelle d'ours est tombée enceinte et on pouvait voir un embryon à l'intérieur d'elle sur l'échographie.

Toutefois, la recherche fut suspendue en 2005, car l'embryon n'a pas réussi à se développer complètement.

« Les opposants au clonage ont fait part de leur mécontentement pendant l'élaboration du projet de recherche sur le clonage des pandas géants. Certaines personnes trouvent que le clonage va à l'encontre de la nature. Cependant ce procédé est aussi une véritable révolution technologique pour la science. En cas de réussite, c'est un moyen de sauver les animaux menacés de disparition», indique un rapport, qui cite les propos de Chen.

« Je suis d'accord que la recherche sur le clonage est un domaine important, mais je trouve inapproprié d'utiliser les pandas géants dans ce type d'expérience. Le nombre de pandas est limité et les êtres humains n'ont pas encore tout à fait compris le système de reproduction de ces animaux », considère Wang Dajun, chercheur à l'Ecole de sciences de la vie de l'Université de Beijing.

Selon les données statistiques de l'Administration forestière d'Etat, 1 590 pandas géants vivent à l'état sauvage en Chine, alors que 210 d'entre eux sont élevés en captivité.

Il y a deux problèmes avec l'élevage de ces animaux en captivité. Les pandas en captivité sont incapables de survivre à l'état sauvage et cela devient de plus en plus difficile de trouver un environnement naturel qui soit adapté pour eux, indique Wang.

«L'intervention de l'homme a causé beaucoup de problèmes à la population des pandas géants. Il est très important de protéger les pandas qui vivent à l'état naturel. Le clonage ne pourra pas sauver les espèces en voie de disparition », conclut Wang.

En réponse aux propos de son collègue, Chen a indiqué qu'il est habitué à subir des critiques et s'engage à poursuivre ses recherches.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme