100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 15.09.2010 14h14
Les étudiants chinois sont avides d'éducation sexuelle

S'il vous arrive de voir une démonstration en direct de la façon d'utiliser un préservatif dans un établissement d'enseignement chinois, ne soyez pas étonnés. Les étudiants devenant de plus en plus ouverts à l'éducation sexuelle, ce genre de cours fait un carton dans de nombreux endroits de Chine.

Ainsi les étudiants de l'Université Normale de Nanjing ont-ils dû littéralement se battre pour accéder aux cours de santé sexuelle, hors programme, quand le nouveau semestre a débuté un peu plus tôt ce mois, après que la demande pour ce genre de cours ait dépassé les attentes.

Ceux qui ont pu y assister ont apprécié d'apprendre et de discuter de sujets relatifs au sexe, et certains d'entre eux ont même transmis leurs connaissances nouvellement acquises à leurs amis et camarades de classe, d'après certains articles des médias.

A l'Université de Finance et d'Economie de nanjing, les étudiants ont été amusés par la démonstration de pose d'un préservatif, dans laquelle une banane a servi de support. Ils ont aussi pris part à des rituels sur la façon de faire la cour et il leur a été enseigné comment débuter une relation saine sans s'engager dans des relations sexuelles non protégées.

« Nous avons reçu des informations pratiques, comme la santé reproductive et la prévention du VIH/Sida, qui sont nécessaires pour les jeunes gens célibataires d'aujourd'hui », a écrit le Yangtsé Evening News, citant les paroles d'un étudiant de l'Université Normale de Nanjing.

A Shanghai, on cible même les plus jeunes. En août de l'année dernière, un camp d'éducation sexuelle pour les jeunes âgés entre 8 et 13 ans a tenté de répondre à des questions comme « D'où est-ce que je viens ? » pour ses participants curieux.

Et bien que ce programme n'ait été accueilli que froidement dans la ville, où seules 18 familles s'étaient inscrites, cela a permis tout au moins de susciter un débat public et renforcé la prise de conscience de nombreux parents chinois au sujet de l'éducation sexuelle.

Les experts de la santé et de l'éducation chinois ont appelé à un changement d'orientation dans la cible de l'éducation sexuelle, souhaitant que l'on passe des couples mariés aux jeunes célibataires, dont la plupart souffrent d'un manque de connaissances parce que les parents chinois soit hésitent trop, soit se sentent gênés d'enseigner à leur enfants ce genre de choses.

D'après une enquête menée dans tout le pays et publiée en mai dernier, 60% des 22 288 jeunes interrogés sur le Continent, et âgés entre 15 et 24 ans, se montrent ouverts envers les relations sexuelles avant mariage, et 22,4% d'entre eux ont reconnu avoir déjà eu des relations sexuelles.

Par contraste avec leur attitude tolérante, ils ne sont que 4,4% à avoir une connaissance correcte de la santé sexuelle, tandis que 14,4% sont au courant des modes de transmission du VIH et de sa prévention.

Ce manque de connaissances a conduit à des pratiques sexuelles à risque, des grossesses non désirées, des contaminations par le VIH et autres maladies sexuellement transmissibles dans tout le pays, a découvert l'enquête.

Plus de la moitié ont reconnu n'avoir utilisé aucun moyen de contraception durant leur première relation sexuelle et, parmi les filles, 21,3% sont tombées accidentellement enceintes, parmi lesquelles 91% ont décidé de recourir à l'avortement.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
l'élan économique chinois assuré par le plan de relance
Livre blanc : la politique des ressources humaines chinoise est devenue plus ouverte
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique