100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 01.10.2010 10h43
Chine : la fusée transportant la sonde lunaire Chang'e II est presque prête au lancement

Les préparatifs pour le lancement de la fusée transportant la deuxième seconde lunaire inhabitée de la Chine se trouvent au dernier stade, a déclaré jeudi le Centre de lancement de satellites de Xichang(CLSX), dans la province du Sichuan (sud-ouest).

L'approvisionnement en combustible de la fusée Longue Marche 3C, la dernière procédure avant le lancement, a commencé jeudi à 09h00.

Fu Jumei, du CLSX, a indiqué que les pousseurs du premier et du deuxième étages de la fusée avaient été alimentés jeudi par le propergol adéquat. L'approvisionnement a nécessité environ cinq heures.

Le pousseur du 3e étage sera alimenté par le propergol cryogène, qui est plus léger et plus puissant.

L'approvisionnement de cette partie ne commencera que huit heures avant le lancement. Une fois le propergol cryogène ajouté à la fusée, le lancement sera irréversible.

La fusée mènera Chang'e II en orbite trans-lunaire, puis il faudra environ 112 heures, soit près de cinq jours, au satellite pour entrer en orbite lunaire.

Cette sonde lunaire testera des technologies-clés et collectera des données pour les futurs atterrissages de Chang'e III et de Chang'e IV, et elle fournira également des photos en haute résolution de la zone d'atterrissage.

La sonde Chang'e II a été produite en tant qu'alternative à Chang'e I, lancée en octobre 2007. Cette série de sondes lunaires est nommée d'après une légendaire déesse de la lune chinoise.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des dirigeants chinois assistent à une réception à l'occasion la Fête nationale
Le soutien mutuel des intérêts essentiels est une part importante des liens Chine-Russie (déclaration conjointe)
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?