100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 12.11.2010 10h38
Près de 200 sites internet du gouvernement chinois sont piratés chaque jour

Près de 200 sites internet du gouvernement chinois sont piratés chaque jour, et 80% de ces cyberattaques viennent de l'étranger, a declare Gu Jian, Vice-directeur du Centre d'Information d'Etat sur la Sécurité des Réseaux et de l'Information du Ministère chinois de la Sécurité Publique, lors du Quatrième Forum de l'Industrie de l'Internet qui s'est tenu à Beijing le 9 novembre.

« Huit ordinateurs sur dix avec un accès internet en Chine ont subi des attaques de BotNets. Un BotNet est un réseau d'ordinateurs ayant accès à internet qui, bien que leurs propriétaire ne s'en rendent pas compte, ont été configurés pour transmettre des pourriels ou des virus à d'autres ordinateurs connectés à internet ».

Un rapport publié plus tôt cette année par l'Equipe Technique Nationale Chinoise de Réponse d'Urgence pour le Réseau d'Ordinateurs a montré que 71% des BotNets du monde se trouvaient en Chine. La plupart d'entre eux sont contrôlés par des pirates informatiques étrangers.

En tant que nation qui compte actuellement 440 millions d'usagers d'internet, « La Chine est la principale victime de la cybercriminalité », a dit M. Gu.

Pour combattre les délinquants en ligne transfrontaliers, la Chine a fait de grands efforts pour coopérer avec les services gouvernementaux étrangers concernés. « Depuis 2004, les services chinois chargés de la sécurité publique ont apporté leur aide à 41 pays dans 721 cas de cybercriminalité », a dit M. Gu.

Jusqu'à présent, la police chinoise a établi des connections de coopération bilatérale avec trente pays, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Allemagne.

Cependant, les collaborations existantes entre les gouvernements sont bien loin d'être suffisantes pour combattre la cybercriminalité transfrontière, a dit M. Gu.

L'un des plus grands problèmes est le retard dans les réponses. Par exemple, depuis 2009, les policiers chinois ont proposé leur aide à l'enquête au FBI américain pour treize affaires de cybercrimes, dont des cas de sites internet bancaires frauduleux et de pédophilie. Mais, a dit M. Gu, la police chinoise n'a encore pas reçu la moindre réponse.

70% de l'aide policière que la Chine reçoit de services de police étrangers implique d'enquêter sur des cas qui sont arrivés jusqu'à six mois plus tôt. Or la loi chinoise n'impose aux opérateurs de sites internet de conserver des traces de leurs activités en ligne que pour deux mois seulement. Cela fait que les policiers chinois ont bien du mal à lutter contre la cybercriminalité, a dit M. Gu.

« La Chine et les Etats-Unis ont le plus grand nombre d'utilisateurs internet et le plus grand nombre de sites internet du monde. Nous avons de larges perspectives de coopération dans la lutte contre la cybercriminalité. J'invite donc les délégués américains à échanger leurs vues avec nous, et à proposer un mécanisme plus efficace de lutte contre la cybercriminalité transfrontalière », a-t-il ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Tous les sites gouvernementaux et sensibles chinois devraient souscrire à des services qui...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les recettes fiscales d'octobre en hausse de 14,8% en glissement annuel
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe