100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 16.11.2010 08h04
Le plus rapide superordinateur du monde fabriqué en Chine

La Chine a été confirmée comme la créatrice du plus rapide superordinateur du monde : Tianhe-1A est capable d'effectuer 2 670 000 milliards de calculs, soit 2,67 pétaflops par seconde (un pétaflop équivalant à 1 000 000 milliards de calculs) et vient se classer au premier rang dans une compétition internationale de superordinateurs.

La victoire de ce système, fabriqué en Chine, a été confirmée dans la 36e édition de la liste TOP500, publiée lundi sur son site internet.

Tianhe-1A est suivi par l'ancien système n°1 américain, Cray XT5 "Jaguar" du département américain pour l'Energie, basé à Oak Ridge (Tennessee), qui était en tête du dernier TOP500 publié en juin avec une capacité de 1,75 pétaflops par seconde.

La Chine occupe également la 3e place avec son superordinateur Nebulae, qui se trouve au Centre national des superordinateurs à Shenzhen (sud), avec une capacité de 1,271 pétaflop par seconde.

Dans une interview accordée à l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) par courrier électronique, Jack Dongarra, membre de l'Académie nationale d'Ingénierie des Etats-Unis et contrôleur de la liste TOP500, a indiqué qu' " il s'agit davantage d'un signe que la Chine prend au sérieux la recherche dans le calcul haute performance afin d'aider au développement de la science, de l'ingénierie et de la compétitivité économique".

"Ce qui signifie, dans une perspective à long terme pour les Etats-Unis, que la Chine est sérieusement impliquée dans le calcul haute performance et est en train de développer et de déployer d'importantes ressources en la matière", a indiqué Jack Dongarra, qui dirige les recherches au Laboratoire national d'Oak Ridge.

Parmi les 100 plus puissants superordinateurs, la Chine en compte 5, et dans la liste TOP500, la Chine en compte 40.

Tianhe-1A est développé par l'Université des Sciences et Technologies de la Défense nationale basée à Changsha (capitale de la province du Hunan, centre-sud), avec un coût estimé à 600 millions de yuans (90,4 millions de dollars). Il utilise 14 336 processeurs (CPU) Intel Xeon X5670 et 7 168 processeurs graphiques (GPU) NVidia Tesla M2050, ainsi que plus de 2 000 processeurs chinois (CPU) Feiteng.

"La compétition internationale des superordinateurs est extrêmement acharnée et il est très difficile pour la Chine de garder le titre plus d'un an", a indiqué à Xinhua, Zhang Yunquan, scientifique de l'Académie des Sciences de Chine.

Selon Zhang Zhe, un chercheur travaillant dans le Laboratoire national d'Oak Ridge, "bien que la capacité de calcul de Tianhe-1A ait dépassé celle de Jaguar, sa capacité de stockage n'est pas remarquable".

Jaguar utilise un système de fichiers externes avec 10 pétaoctets, soit 10 quadrillions d'octets de capacité de stockage, alors que celle de Tianhe-1A n'ait qu'à 2 pétaoctets.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Chine : les recettes fiscales d'octobre en hausse de 14,8% en glissement annuel
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe