100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 26.11.2010 16h29
Selon un expert, la moitié des antibiotiques chinois sont utilisés sur des animaux

Près de la moitié des antibiotiques produits en Chine sont utilisés sur des animaux au lieu de lutter contre les infections chez l'homme.

Des 210 000 tonnes d'antibiotiques fabriqués en Chine chaque année, 97 000 tonnes sont destinées à la filière animale, explique au People's Daily Xiao Yonghong, professeur à l'Institut de pharmacologie clinique de l'Université de Pékin.

Les recherches menées par l'Académie chinoise des sciences sociales montrent que plus de 50 % des éleveurs de bétail dans les provinces du Shandong et du Liaoning ajoutent des antibiotiques aux régimes de leurs bêtes.

« L'excès d'antibiotiques est aujourd'hui courant, affectant le système immunitaire des animaux et entraînant un taux de mortalité plus élevé. La prise d'antibiotique présente également des effets secondaires chez les personnes », indique Qi Guanghai, directeur adjoint de l'institut de recherche alimentaire de l'Académie chinoise des sciences de l'agriculture.

« Une attention toute particulière doit être portée à l'introduction d'antibiotiques dans les aliments quotidiens, car elle augmente la possibilité que des bactéries résistantes se développent chez l'homme », rappelle Huang Liuyu, directeur de l'Institut de prévention et de contrôle des maladies de l'Armée populaire de libération.

Un enfant prématuré pesant 650 grammes, né à Guangzhou, présentait notamment une résistance à sept types d'antibiotiques. Tout porte à croire que la raison serait la consommation quotidienne par la mère de viandes et d'œufs contenant des restes d'antibiotiques, rapporte le People Daily.

Le mois dernier, la partie continentale de Chine a rapporté son premier cas de bactéries possédant le gène NDM-1. Ce dernier leur confère une résistance à quasiment tout type d'antibiotique.

Selon Huang, cette évolution de la capacité de résistance chez les bactéries en Chine et dans le reste du monde doit pousser les autorités à davantage de prudence, et les encourager à réguler le secteur.

« En Europe, les antibiotiques sont bannis des fourrages depuis des années, et une interdiction similaire devrait être implémentée en Corée du Sud », indique Tu Yan, chercheuse à l'Académie chinoise des sciences de l'agriculture.

« En ce qui concerne la Chine, il n'est pas réaliste aujourd'hui d'interdire l'utilisation d'antibiotiques dans l'élevage du bétail, en raison des risques de maladie encourus par les bêtes élevées dans des conditions sanitaires limitées. Cependant, des recherches pour un substitut aux antibiotiques dans l'élevage du bétail sont aujourd'hui en cours », ajoute-t-elle.

La Chine a introduit l'utilisation d'antibiotiques dans le secteur en raison de leurs effets positifs pour lutter contre les maladies dans les années 1990.

Les réglementations actuelles concernant les additifs médicaux dans les fourrages datent de 2002, et détaillent surtout les règles relatives aux dosages appropriés.

Elles ne couvrent pas la vente et les excès d'utilisation des antibiotiques.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine "inquiète" après des échanges de tirs entre la RPDC et la RC
La Chine souhaite voir des relations saines avec le Japon (MAE)
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?
S'internationaliser peut parfois être une affaire délicate
Le sentiment de bonheur personnel est aussi de la responsabilité du gouvernement
La tension monte après les échanges d'artillerie entre les deux Corées
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?