Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 14.12.2010 10h54
La demande pour le mandarin est en hausse

Le mandarin est actuellement très demandé par le monde, a rapporté dimanche le Lianhe Zaobao, journal singapourien en langue chinoise.

D'après l'article, la Chine a déjà ouvert plus de 300 Instituts Confucius et 300 Salles de Classe Confucius dans plus de 90 pays et régions pour enseigner le chinois et promouvoir la culture chinoise ces cinq dernières années.

Mais la Chine ne peut satisfaire la demande, a dit Xu Lin, la présidente du Hanban (une institution publique affiliée au Ministère chinois de l'éducation), lors de la réunion annuelle des Instituts Confucius à Singapour en juin dernier.

Mme Xu a utilisé les Etats-Unis comme exemple. Il y a seulement cinq ans encore, seules 200 classes enseignaient le mandarin. Maintenant, il y en a plus de 2 000.

Mme Xu a dit qu'elle recevait chaque jour au moins quarante courriels d'universités du monde entier lui demandant l'ouverture d'Instituts Confucius en cooperation avec le Hanban, demandant davantage de professeurs de mandarin, ou demandant des fonds pour agrandir des bâtiments d'enseignement du mandarin.

« La plus grande difficulté à laquelle nous faisons face, c'est le manque d'enseignants », a dit Mme Xu. Par exemple, en Thaïlande, 500 000 étudiants apprennent le mandarin. Le Hanban, qui compte douze instituts Confucius en Thaïlande, doit trouver 1 000 professeurs de mandarin pouvant aussi comprendre le thai.

Quant à savoir combien d'Instituts Confucius la Chine souhaite établir, Mme Xu a répondu espérer que leur nombre atteigne celui des établissements de l'Alliance Française, la plus grande école d'enseignement de la langue française à l'étranger, en dix ans. « Elle compte 1 300 écoles dans le monde, et c'est mon rêve ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)