Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 31.01.2011 15h21
Une nouvelle dimension dans les distractions débarque à Beijing

Oubliez la 3D, et ne parlons même pas de la 4D... chez les amateurs de divertissements, le dernier buzz, c'est la 5D ! La 5D ?

La 5D, c'est ce sur quoi Sun Jianjun, Président de C&C Entertainment International Co Ltd, a travaillé depuis plus de trois ans.

« La 5D se réfère à une forme de spectacle qui incorpore des éléments du spectacle Las Vegas O et les éléments traditionnels de la 4D, dont la vibration des sièges, l'aspersion d'eau, les odeurs et la brume », a dit M. Sun.

Le « O » indique qu'il s'agit d'un spectacle dont le thème est l'eau, prononcé à la française, de la même manière que le mot « eau ». Le spectacle Las Vegas O a lieu dans, autour et au dessus d'un bassin de 5,7 millions de litres d'eau, et il comprend des numéros aquatiques comme de la natation synchronisée ainsi que des numéros au sol et dans les airs.

Ce spectacle en 5D est une grande innovation intégrante parce qu'il englobera tant de la technologie qu'un contenu, mis ensemble pour montrer différents aspects de Beijing et de son histoire au public.

Selon ce pionnier du divertissement, cette entreprise, car c'en est véritablement une, sera située dans le District de Tongzhou, à Beijing, et les travaux de construction du projet devraient débuter, si tout va bien, le 1er octobre prochain.

Il a ajouté que son objectif était d'étonner le public avec son spectacle, qui a attiré des investissements de 10 milliards de Yuans (1,52 milliard de Dollars US). Les travaux devraient demander deux ans avant d'être achevés.

En plus du spectacle en 5D, un cinéma géant disposant de 36 écrans sera inclus dans le projet, qui est une entreprise conjointe menée avec China Film Group.

D'après M. Sun, il y aura des écrans tant en 3D qu'en 4D ainsi que d'autres expériences plus innovantes et sophistiquées offertes aux spectateurs.

« Nous attachons une grande importance aux fonctions pratiques internes du cinéma, plutôt qu'à sa surface luxueuse. Celui-ci devrait être le plus grand complexe de cinémas du monde une fois qu'il sera achevé ». A l'heure actuelle, le plus grand cinéma du monde est le Moore Theater, à Seattle, dans l'Etat de Washington, aux Etats-Unis, avec trente écrans.

Les investissements totaux pour le cinéma sont encore en cours d'évaluation par une entreprise américaine, mais d'après M. Sun, le coût serait situé entre 500 et 600 millions de Yuans.

Les statistiques de l'Administration d'Etat de la Radio, du Cinéma et de la Télévision ont montré que l'industrie chinoise du cinéma a engrangé 10,17 milliards de Yuans en recettes au box-office sur le Continent chinois en 2010. Cela représente une hausse de 63,9% d'une année sur l'autre.

La bouillonnante industrie du cinéma chinoise a stimulé la construction de salles ces dernières années.

Ce cinéma de 36 écrans devrait probablement être le plus cher et celui qui offrira le plus d'expériences de projection au public.

Le nombre d'écrans 3D en Chine a augmenté de 700 en 2009 à 2 020 l'année dernière, soit une hausse de 189% d'une année sur l'autre, d'après l'EntGroup International Consulting (Beijing) Co Ltd, une des plus importantes entreprises chinoises de recherche et de consultants, spécialisée dans l'industrie du divertissement.

Cependant, ont averti certaines personnes, le boom des films en 3D, illustré par l'immense succès d'Avatar en 2009, pourrait ne pas durer.

« Nos revenus ont fortement augmenté avec Avatar lors de la première moitié de l'année, mais la situation lors du second semestre a été nettement plus mauvaise », a dit liu Hui, Vice-directrice adjointe du cinéma Huaxing à Beijing, une des branches du complexe international UME. Cela a été dû au fait que la plupart des films 3D sortis après juin 2010 étaient des films d'animation, comme Toy Story 3 et Shrek 4 : Il était une fin, a t-elle ajouté.

« Après Avatar, les films en 3D n'ont pas recueilli les suffrages des spectateurs chinois, parce que beaucoup de films en ‘fausse' 3D sont sortis l'année dernière », a dit Gao Jun, Vice-directeur de New Film Association, un des plus grands distributeurs chinois de films et aussi l'une des plus grandes chaînes de cinéma.

D'après M. Gao, ce qu'on appelle fausse 3D sont les films tournés en 2D avant d'être transformés en 3D par la suite sur ordinateur lors du travail de post-production. Parmi ces films, Alice au Pays des Merveilles et Don Quichotte.

Certains spectateurs se sont même plaints que porter les lunettes 3D ou non n'apportait aucune différence lors de la projection de Don Quichotte.

Don Quichotte, qui a coûté 70 millions de Yuans, n'a récolté finalement que 35,5 millions au box-office, causant de grosses pertes aux investisseurs.

Selon M. Guo, les recettes au box-office des films en 3D dépendent beaucoup de leur qualité, tant du point de vue technologie que du contenu.

D'après M. Sun, un film sur trois présenté dans le complexe sera importé de l'étranger, tandis que les autres seront chinois.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?