Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 17.02.2011 09h55
Huawei place le sort de son contrat américain entre les mains de Barack Obama

La société chinoise Huawei a refusé de baisser les bras après qu'un panel du Congrès américain ait exprimé ses inquiétudes en matière de sécurité au sujet de l'acquisition de technologies informatiques américaines par le géant chinois de la technologie, transmettant le problème au Président Barack Obama, a annoncé un article mardi.

Huawei a déclaré qu'elle souffrirait de « dommages significatifs » tant pour sa marque que pour sa réputation si jamais elle était contrainte de reculer sur le contrat de 2 millions de Dollars US conclu en mai dernier, et par lequel elle avait acquis la société informatique 3Leaf Systems, a rapporté le Financial Times.

L'article a cité les propos de Huawei, selon lesquels sa décision de ne pas reculer a pour conséquence que c'est le Président américain lui-même qui devra décider si la société doit ou non renoncer à cet accord, a dit le journal, disant que cela était une « action particulièrement inhabituelle ».

L'AFP n'a pas réussi à joindre dans l'immédiat des dirigeants de Huawei pour commenter l'affaire.

L'article a cité des experts, selon lesquels la décision de Huawei de ne pas suivre l'avis du Comité Américain sur les Investissements Etrangers, qui peut s'opposer à des accords pour raisons de sécurité, est « virtuellement sans précédent », car dans la plupart des cas, quand des entreprises sont averties qu'il serait souhaitable qu'elles renoncent à un accord de ce genre, elles le font.

La décision de Huawei place le Président Obama dans une position délicate après la visite d'Etat du Président chinois Hu Jintao aux Etats-Unis le mois dernier. Les responsables américains avaient aussi fait pression sur Beijing pour que la Chine donne un plus grand accès aux entreprises américaines de technologie.

Mais les avocats pensent que Barack Obama, qui a quinze jours pour décider, devrait probablement confirmer la décision du Comité sur les Investissements Etrangers, d'après l'article.

Les produits Huawei de grande consommation comprennent des smartphones qui utilisent la plateforme Android de Google et des technologies destinées à connecter les ordinateurs portables à internet en utilisant les réseaux 3G.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?