Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 11.03.2011 10h04
La Chine alloue 2,24 milliards de yuans pour aider les lycéens pauvres

La Chine a placé 2,24 milliards de yuans (341 millions de dollars) d'aide financière pour les lycéens venus de familles pauvres pour le semestre du printemps, a déclaré jeudi le ministère chinois des Finances (MCF).

Environ 4,8 millions de lycéens ayant des difficultés financières vont bénéficier de la subvention, a fait savoir le MCF dans un communiqué en ligne.

Le communiqué exhorte les gouvernements locaux à envoyer la subvention aux écoles locales le plutôt possible et à donner la priorité aux élèves des régions rurales, sous-développées et où vivent des minorités ethniques.

Les lycées doivent évaluer minutieusement les demandeurs et s'assurer que les élèves ayant de réelles difficultés financières vont recevoir la subvention, indique-t-il.

Il s'est engagé à "punir sérieusement" les détournements de fonds et les falsifications.

La Chine a promis de n'épargner aucun effort pour garantir qu'"aucun enfant n'abandonnera ses études à cause des difficultés financières de sa famille" dans son plan pour l'éducation nationale, connu comme les grandes lignes du Plan national pour le développement et la réforme de l'éducation à moyen et à long terme en Chine (période 2010-2020).

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a annoncé lors de la session annuelle en cours de l'Assemblée populaire nationale (APN, le parlement chinois), que les dépenses éducatives représenteront 4% du PIB (produit intérieur brut) du pays pour l'année fiscale 2012.

Les dépenses éducatives ont augmenté de 19,3% en glissement annuel pour atteindre 1 250 milliards de yuans en 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Alerte au tsunami suite à un séisme au Japon, mais la Chine est en sécurité
Chine : rassemblement pour la Journée mondiale de la femme
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...