Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 20.05.2011 13h37
L'informatique en nuage en Chine

Le 19 mai, la troisième conférence chinoise sur l'informatique en nuage s'est ouverte à Beijing. Le 12e plan quinquennal chinois fait de l'informatique en nuage une partie importante de l'industrie de l'information. En octobre dernier, le ministère chinois de l'Industrie de l'Information a désigné 5 villes comme villes pilotes pour les services de l'informatique en nuage. Ces 5 villes sont : Beijing, Shanghai, Shenzhen, Hangzhou et Wuxi.

Ces trois dernières années, au moins 20 villes chinoises ont lancé leurs programmes de l'informatique en nuage et tous les équipements de la technologie de l'information et toutes les usines de production de logiciel de ces villes sont entrés dans le domaine de l'informatique en nuage.

L'informatique en nuage est considérée comme une grande réforme en matière de technologie de l'information électronique, après l'ordinateur personnel et l'Internet. Le nuage est un bassin de ressources de calcul créé, après que les ressources de calcul connectées à l'Internet soient soumises à une gestion unifiée. A travers le « nuage », on peut obtenir en temps voulu des ressources de calcul, les utiliser comme on veut et payer les services utilisés. Le « nuage » permet à un plus grand nombre de personnes de bénéficier de ressources de calcul à bas prix. Et avec un terminus connecté à l'accès au « nuage », on peut bénéficier des services de nuage de toutes sortes. Par exemple, pour s'assurer qu' un médicament utilisé à domicile a encore l'effet ou non, il suffira de le passer sous son téléphone portable pour tout savoir, a dit un directeur d'un groupe de télécommunications.

En 3 ans seulement, l'informatique en nuage est déjà entrée dans un domaine d'application apprécié par tout le monde. Le 8 février dernier, les Etats-Unis ont publié une « Stratégie fédérale sur l'informatique en nuage » selon laquelle 25% du budget fédéral de 80 milliards de dollars pour les technologies de l'information iront à l'informatique en nuage. La province chinoise du Jiangsu a déjà commencé les études d'un projet d'une grande banque de données sur l'informatique en nuage pour un réseau électrique intelligent. Une fois achevé, ce projet pourra améliorer la vie des habitants et diminuer les prix de revient des entreprises.

Cependant, l'application de l'informatique en nuage demande d'abord la sécurité. Mais des règles et des lois en la matière n'ont pas encore été établies à l'heure actuelle. Voilà un grand obstacle pour une application générale de l'informatique en nuage.

Toutes les villes n'ont pas besoin de créer leur propre centre de l'informatique en nuage, car l'informatique en nuage n'a pas de caractéristiques régionales, a dit Xu Jianping, directeur adjoint du département de l'Industrie de haute technologie de la Commission d'Etat pour le Développement et la Réforme.

« L'informatique en nuage ne vise pas à créer un grand nombre de parcs industriels ou à installer un grand nombre de serveurs. Ce qui est important, c'est d'utiliser le minimum de ressources pour satisfaire aux demandes maximums », a dit Lin Runhua, secrétaire général adjoint de la Société électronique de Chine.








Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le vice-président chinois rencontre le président du Conseil européen
L'UE dépasse le Japon et devient la plus grande source d'importations de la Chine entre janvier et avril
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme