Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 23.05.2011 08h14
Lancement d'une fusée Ariane 5 emportant deux satellites de télécommunications

Une fusée Ariane 5 a décollé vendredi depuis le centre de lancement de Kourou, en Guyane française, avec à son bord deux satellites de télécommunication de ST-2 et GSAT-8, selon Arianespace.

Il s'agit du troisième lancement de l'Ariane 5 de l'année 2011. La fusée doit mettre sur orbite le satellite ST-2 pour les opérateurs SingTel et Chunghwa, ainsi que le satellite GSAT-8 pour l'agence spatiale indienne (ISRO), précise Arianespace.

Selon Arianespace, le satellite ST-2, construit par la société japonaise Mitsubishi Electric Company, doit offrir des services satellitaires aux entreprises, notamment aux opérateurs de télévision directe et aux compagnies maritimes sur l'Asie et le Moyen-Orient. D'une masse totale d'environ 5 tonnes au décollage, il est lancé pour les opérateurs SingTel (Singapour Telecommunications) et Chunghwa.

Le satellite GSAT-8 est destiné à fournir des services de télévision directe et de radio navigation sur l'ensemble du sous-continent indien. D'une masse d'environ 3,1 tonnes au décollage, il a été conçu, assemblé et intégré par l'agence spatiale indienne (ISRO) à Bangalore (Inde), a indiqué Arianespace.

Leader mondial du lancement de satellites commerciaux avec Ariane 5, capable de lancer des charges de 8 à 10 tonnes (12 tonnes en 2016), Arianespace a jusqu'à présent lancé plus de 50% des satellites commerciaux actuellement en service dans le monde.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine/Pakistan : réception pour marquer le 60e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques
Le vice-président chinois rencontre le président du Conseil européen
L'informatique en nuage en Chine
La gravité de la conduite en état d'ivresse ne s'évalue que par le sang
La mauvaise qualité des championnats chinois, un handicap pour l'industrie du sport
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme