Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 06.06.2011 10h22
Les recherches sino-germaniques ont mené à la découverte des gènes de la bactérie E.coli résistant à huit classes d'antibiotiques

Des scientifiques chinois, qui ont effectué le séquençage du génome de l'E-coli qui se propage à travers l'Europe, ont déclaré samedi, avoir découvert les gènes qui rendent la bactérie résistante à huit classes d'antibiotiques.

Les chercheurs de l'Institut de Génomique de Beijing, le plus grand centre de séquençage d'ADN du monde, ont découvert les gènes de la souche nouvellement identifiée 0104 de la bactérie E.coli, qui la rendent résistante à des classes majeures d'antibiotiques, dont le sulfonamide, la céphalotine, la pénicilline et la streptomycine.

Cela aidera les médecins à choisir les médicaments appropriés pour le traitement, a indiqué la principale branche de recherches de l'institut à Shenzhen, samedi sur son site Internet.

Les chercheurs sont en train de développer un kit de diagnostic, qui sera utilisé pour détecter la bactérie et prévenir la propagation de l'épidémie.

Les chercheurs chinois ont obtenu les échantillons d'ADN de la bactérie auprès des scientifiques allemands et ont réussi, cette semaine, à séquencer entièrement le génome en trois jours.

La bactérie tueuse E. coli a tué 18 personnes et rendu malades près de 2 000 autres en Europe. La source de l'épidémie reste inconnue, mais les scientifiques estiment fortement probable qu'elle provienne des légumes ou des salades contaminés en Allemagne.

Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Interdiction des produits alimentaires contaminés au DEHP en provenance de Taiwan dans les restaurants de la partie continentale
La partie continentale de Chine suspend les importations de certains boissons et d'aliments en provenance de Taiwan
La Chine doit renforcer son nouveau mix énergetique
Quelles leçons la Chine peut-elle tirer du succès d'Apple ?
La Chine le Japon et la Corée du Sud progressent lentement vers un accord de libre-échange