Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 06.07.2011 10h04
Sony Ericsson et China Mobile vont développer des téléphones 4G

Sony Ericsson Mobile Communications AB va coopérer avec China Mobile Holdings Ltd pour développer des téléphones mobiles pouvant recevoir la technologie chinoise de télécommunications de quatrième génération, a annoncé le président de Sony Ericsson.

Bert Nordberg, Président et PDG de Sony Ericsson Mobile, a déclaré que l'entreprise souhaitait travailler sur la technologie TD-LTE (time division long-term evolution), qui se généralise dans le monde.

Des opérateurs du Japon, de l'Inde et des Etats-Unis ont déjà adopté cette technologie.

« Travailler en étroite collaboration avec des partenaires en Chine pour développer un téléphone TD-LTE sera bénéfique, et nous aurons ensuite l'opportunité de l'exporter vers d'autres marchés », a dit M. Nordberg lors d'un entretien exclusif avec le China Daily à Beijing.

Il a également précisé que Sony Ericsson envisageait de mettre le premier téléphone mobile LTE sur le marché en 2012, au moment où on s'attend à ce que les puces 4G deviendront plus compétitives.

Les appareils TD-LTE devraient être développés dans un nouveau centre de recherche-développement de Beijing, d'après Magnus Ahlqvist, Président de Sony Ericsson Chine.

L'entreprise a officiellement créé le centre de recherche-développement et un centre d'opérations lundi à Beijing, dans l'espoir d'accroitre sa présence sur le plus grand marché de la téléphonie mobile du monde.
Le centre de Beijing comptera des effectifs de près de 2 000 personnes, se plaçant au deuxième rang mondial, juste après son homologue de Suède. Il assurera la conception et le développement de plus de la moitié des nouveaux produits de Sony Ericsson dans le monde.

« Le marché chinois joue un rôle essentiel pour Sony Ericsson », a dit M. Nordberg, car plus de 95% des appareils que l'entreprise a vendus l'année dernière ont été fabriqués en Chine.

Le marché chinois offre un énorme potentiel de croissance pour la consommation de smartphones. La société de recherches Gartner Inc estime que plus de 40% des appareils vendus en Chine en 2015 pourraient être des smartphones.

« La Chine possède la plus grande population d'utilisateurs de téléphones mobiles du monde, 900 millions, mais le nombre d'utilisateurs de smartphones est encore réduit », a dit M. Norberg. Ces deux dernières années, le pays a connu une hausse rapide du nombre des utilisateurs de smartphones et de 3G.

Sony Ericsson ambitionnant de devenir le premier fournisseur mondial de téléphones mobiles basés sur la technologie Android, la société se doit de devenir le leader en Chine pour atteindre son objectif, a ajouté M. Nordberg.

Pour l'heure, Sony Ericsson affirme être le troisième plus grand vendeur de smartphones à technologie Android sur le Continent et le deuxième plus grand fournisseur de téléphones à technologie Android à Taiwan et Hong Kong.

D'après un rapport de la société de recherche Analysys International, de Beijing, Sony Ericsson a vendu 1,38 million de smartphones en Chine lors du premier trimestre de cette année, soit 6,9% du marché des smartphones.

« Sony Ericsson a encore un rôle relativement réduit sur le marché de la téléphonie mobile en Chine », a dit Lu Libin, analyste en télécommunications chez Analysys International.

Les ventes de Sony Ericsson en Chine sont derrière celles de ses rivaux comme Apple Inc, Motorola Mobility Holdings Inc et Samsung Electronics Co Ltd, a dit M. Lu.

Cependant, l'entreprise possède un avantage, pouvant attirer les jeunes consommateurs à la mode en capitalisant sur les technologies de divertissement de sa société-mère, Sony Corp, a t-il ajouté.

Sandy Shen, analyste chez Gartner, dit que Sony Ericsson sait bien faire des téléphones mobiles possédant une forte offre de distraction, ce qui distingue l'entreprise des autres producteurs de téléphones à technologie Android.

« L'entreprise a un marché-cible limité, d'abord les étudiants », t-elle dit. Elle a aussi signalé que les canaux de distribution de Sony Ericsson en Chine sont limités, ce qui fait que ses produits sont difficiles à trouver en dehors des villes de premier ou deuxième plan.

Sony Ericsson, une coentreprise nippo-suédoise, a enregistré des bénéfices pendant cinq trimestres consécutifs après avoir perdu un milliard d'Euros (1,3 milliard de Dollars US) en 2009. l'entreprise a réorienté sa stratégie vers les smartphones basés sur la technologie Android il y a deux ans, et cette décision a commencé à payer.

M. Nordberg a dit que Sony Ericsson a vu son activité smartphones décoller, mais en revanche, son secteur principal de la téléphonie fait face à une rude concurrence.

« Je commence chaque journée comme si je vendais du poisson frais. Si votre poisson n'est pas frais, les gens ne l'aimeront pas. Et le poisson, ça pourrit très vite », a dit M. Norberg sur le ton de la plaisanterie, ajoutant que l'industrie de la téléphonie mobile est en train de connaître des changements rapides et que Sony ericsson se doit de répondre rapidement aux demandes du marché.

Sony Ericsson a vendu 8,1 millions de téléphones mobiles lors du premier trimestre de cette année, en baisse de 23% d'une année sur l'autre.

Les smartphones ont représenté plus de 60% des ses ventes au premier trimestre, et le prix de vente moyen au détail a augmenté de 5%.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine demande le retrait immédiat des bateaux de pêche japonais des eaux des îles de Diaoyu
Le « Dragon » chinois descend vers 5 000 m de profondeur sous la mer
A la recherche des raisons expliquant le succès du PCC
Pas de conditions politiques préalables pour l'aide de la Chine à l'Afrique
Le "phénomène du PCC" enrichit l'histoire humaine (COMMENTAIRE)