Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 19.08.2011 08h36
La Chine nie avoir reçu une demande d'examen anti-monopole de l'affaire Google-Motorola

Le ministère chinois du Commerce a annoncé jeudi qu'il n'avait reçu aucune demande de la part de Google pour un examen anti-monopole de l'acquisition par Google de Motorola Mobility.

"Nous avons reçu une notification concernant le rachat de Motorola Mobility par Google. La Chine ouvrira une enquête en vertu des lois anti-monopoles chinoises, dès qu'elle aura reçu la demande d'approbation", a déclaré un responsable du bureau anti-monopole du ministère.

Les lois anti-monopoles chinoises requièrent que les entreprises sollicitent une approbation auprès du gouvernement chinois avant leur fusion, si leur chiffre d'affaires global combiné dépasse les 10 milliards de yuans (1,56 milliard de dollars) et si leur chiffre d'affaires en Chine excède les 400 millions de yuans durant l'année fiscale précédente.

Un examen anti-monopole est nécessaire, si les recettes d'une société en Chine dépassent les 2 milliards de yuans pendant l'année fiscale précédente.

Le 15 août, le moteur de recherche Google a annoncé son projet de rachat de Motorola Mobility pour environ 12,5 milliards de dollars. Cette transaction devrait être achevée fin 2011 ou début 2012.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les Etats-Unis s'engagent à établir des relations étroites, permanentes et amicales avec la Chine (Joseph Biden)
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale