Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 02.09.2011 17h50
6 600 sites web de relations publiques illégaux fermés

Les autorités des télécommunications ont fermé 6 600 sites web illégaux de relations publiques à l'échelle nationale dans le cadre d'une campagne spéciale lancée en avril, selon le ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information (MII).

La plupart de ces sites étaient pilotés par des groupes illégaux qui ont prétendu pouvoir supprimer des nouvelles en ligne et des reportages importants ou embaucher des internautes pour répandre des données ou opinions sur Internet.

Pendant cette campagne nationale, les autorités de l'industrie et du commerce à travers le pays ont résolu un total de 150 cas et ont infligé des amendes pour un total de 1,13 million de yuans, avec un accent mis sur les publicités en ligne, les forums et les BBS.

Les chiffres officiels montrent que plus de 790 000 articles et nouvelles en ligne et 1,65 million de pages en cache qui contenaient du contenu illicite en ligne sur les relations publiques, ont été supprimés lors de la campagne qui s'est terminée fin juin.

La campagne a été menée conjointement par le Bureau d'État de l'information sur Internet, le ministère de l'Industrie et des Technologies de l'information, le ministère de la Sécurité publique et l'Administration d'État de l'industrie et du commerce (AEIC). Selon cet organe, les diverses autorités procéderont à une coopération de long terme pour lutter contre les échanges publics illégaux en ligne.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un vice-Premier ministre chinois inaugure la première Exposition Chine-Eurasie à Urumqi
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient