Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 06.11.2011 13h18
La BDC accorde 1,5 million de dollars à un projet de gestion des écoles en Afrique

La Banque de Développement de Chine (BDC), l'une des trois banques politiques du pays, a signé samedi un accord avec l'Ecole de commerce international Chine-Europe (CEIBS), accordant à cette dernière 1,5 million de dollars pour développer davantage son projet africain au Ghana.

"La Chine a investi en Afrique dans une variété de domaines, et son investissement est bien accueilli par le peuple africain et les sociétés locales", a indiqué le président de la CEIBS, Pedro Nueno.

"Les participants à notre programme africain ont exprimé leur gratitude envers la Chine qui a aidé la CEBIS à offrir des cours de gestion", a expliqué Pedro Nueno.

L'Afrique et la Chine partagent beaucoup de points communs, et les deux parties étaient désireuses de renforcer la croissance économique et d'améliorer les conditions de vie de la population, a indiqué Wang Yuan, économiste en chef de la BDC.

"En partageant l'expérience chinoise dans la réforme et le développement économiques avec nos partenaires en Afrique, ils pourront élaborer une politique de développement conforme à leur propre besoin afin de promouvoir le développement social et économique", a déclaré Wang Yuan.

Etant la plus grande banque chinoise engagée dans l'investissement et la coopération de financement à l'étranger, la BDC a accordé des prêts d'environ sept milliards de dollars à plus de 30 pays africains fin septembre.

La CEIBS a lancé son programme d'EMBA à Accra, la capitale du Ghana, en mars 2009.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Rencontre des présidents chinois et russe à Cannes
Nouvelles principales du 4 novembre
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?
Il est inadmissible que l'aviation civile refuse l'accès aux handicapés sous le prétexte de l'aversion qu'ils inspirent aux autres passagers
Il faut faire tomber les barrières pour renforcer la confiance entre la Chine et le Japon