Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 14.11.2011 13h40
Chine : Shenzhou-8 et Tiangong-1 prêts à mener le deuxième amarrage spatial

L'ensemble composé du vaisseau spatial inhabité chinois Shenzhou-8 et du module laboratoire spatial Tiangong-1 a ajusté avec succès dimanche soir sa position et est prêt au deuxième amarrage spatial, selon le centre de contrôle de l'opération.

Le positionnement a commencé dimanche à 22H37 sur une orbite à 343 kilomètres au dessus de la surface terrestre, soit dix jours et 20 heures après le premier amarrage du 3 novembre, a déclaré Ma Yongping, vice-directeur du Centre de contrôle de l'Aérospatiale de Beijing.

Il a confirmé que selon les données reçues, la combinaison de Shenzhou et de Tiangong fonctionnait parfaitement et était prête pour le deuxième amarrage spatial.

La séparation et le ré-amarrage dureront environ 30 minutes, a ajouté M.Ma, qui n'a pas donné davantage de détails.

Selon un précédant communiqué, le deuxième amarrage se déroulera lundi "à un moment opportun" et Shenzhou-8 devrait retourner sur Terre dans la soirée du 17 novembre.

"Nous avons simulé au sol 1101 amarrages et 647 séparations, et le premier amarrage s'est déroulé tel que lors de nos simulations", a expliqué Tao Jianzhong, chercheur de la Shanghai Academy Spaceflight Technology et expert en simulation d'amarrage.

Le système d'amarrage, développé par la Chine, est compatible avec le mécanisme et la structure d'amarrage utilisés dans la station spatiale internationale, le vaisseau spatial Soyuz et les navettes spatiales, a fait noter M.Tao, ajoutant que de futures coopérations internationales dans les projets spatiaux seraient réalisables à la lumière de cet élément.

Lors d'une occasion précédente, Mme Wu Ping, porte-parole du programme chinois de vols spatiaux habités, a révélé que le vaisseau spatial chinois mènerait deux autres missions d'amarrage spatial en 2012. Elle a également précisé que la Chine commencerait à construire un laboratoire spatial et une station spatiale après ces futures missions, et que la première station spatiale habitée serait mise en place vers 2020.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le président chinois rencontre des représentants d'entreprises américains
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?
De la Chine à l'Europe, ou d'un 11 novembre à l'autre
Qui peut sauver l'Europe ?