Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 15.11.2011 10h46
La Russie déclare son intention de continuer l'exploration spatiale

La Russie va poursuivre ses efforts pour explorer l'espace malgré l'échec de la mission Mars la semaine dernière, a déclaré lundi Roskosmos, l'Agence spatiale fédérale russe. « L'espace est une chose compliquée, donc toute situation peut se produire là-bas », a déclaré Vladimir Popovkine, le chef de Roskosmos à cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, en ajoutant que la Russie va revoir son programme spatial fédéral pour augmenter la part des projets spatiaux scientifiques et appliqués.    

Il a déclaré que les tentatives de faire revivre la sonde Phobos-Grunt Mars serait poursuivi après la rentrée du véhicule spatial dans couches denses de l'atmosphère en janvier 2012. La sonde a été lancée la semaine dernière mais n'a pas réussi à atteindre l'orbite ciblé. Popovkin a dit que Roscosmos redémarrait l'ordinateur de la sonde en permanence même si il n'y avait pas de rétroaction.    

Il a admis que la raison pour laquelle Phobos-Grunt a échoué demeure incertaine. Il a dit que le carburant dans les réservoirs du véhicule allait exploser et détruire complètement la sonde pendant la rentrée.    

Selon Roskosmos, seulement 30% des missions russes en Mars ont été couronnées de succès, tandis que 50% des voyages effectues par la martienne américaine ont également échoué. Popovkine a également déclaré que malgré l'échec, Roskosmos construisait un vaisseau spatial de nouvelle génération, qui pourrait être prêt en 2020.    

Le nouveau lourd véhicule de l'espace serait envoyé à l'orbite par les fusées Zenit, le même utilisé pour le lancement de Phobos-Grunt.

Source: CRI

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 11 novembre
Les présidents chinois et américain s'engagent à renforcer le partenariat sino-américain
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?