Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 18.11.2011 10h26
Première édition du Forum Emploi organisé par le Club France à Beijing
M. Nicolas Wable prend la parole lors de la conférence de presse du Forum Emploi

Le 17 novembre, la première édition du Forum Emploi organisé par le Club France en partenariat avec la Jeune Chambre économique française de Pékin (JCEFP) s'est tenue à Beijing. L'activité vise à favoriser les échanges et les communications entre les entreprises françaises installées en Chine et les Chinois qui ont étudié en France pour faciliter les recherches d'emploi de ces derniers.

Selon M. Nicolas Wable, responsable chargé des coopérations éducatives supérieures de l'ambassade de France en Chine, la France accueille volontiers les étudiants chinois pour venir étudier en France et souhaite que ce nombre continue à s'accroître. Lors de la visite du président chinois Hu Jintao en France, les dirigeants des deux pays se sont mis d'accord pour que le nombre des étudiants qui viennent étudier en France puisse atteindre 50 000 en 2015. La question de l'emploi de ces étudiants chinois qui sont rentrés de France est également un centre d'intérêt de l'ambassade de France en Chine. Il y a trois ans, cette dernière a créé le Club France, un réseau d'anciens étudiants, stagiaires ou professionnels chinois de France, qui vise à promouvoir les échanges entre la Chine et la France notamment via ces jeunes chionis ayant une expérience en France. Pour ces derniers, le site web du club propose des informations de recrutement, les conseils sur le développement de carrière, des forums de discussions, ainsi que de nombreuses activités culturelles et sportives.

Les jeunes chinois ayant une expérience française ont-il des avantages quant à la recherche d'emploi dans les entreprises françaises ? M. Alexandre Lévy, président 2011 de la JCEFP, a remarqué que ces jeunes chinois sont sensibles aux méthodes de travail françaises et aux circuits habituels d'une entreprise française. Il a par ailleurs remarqué que les connaissances spécialisées sont toujours un centre d'intérêt des entreprises françaises lors du recrutement en dehors des compétences linguistiques et de la double culture que possèdent les étudiants chinois qui ont étudié en France.

Selon M. Marc Parrot, directeur général des finances et des ressources humaines du groupe SAFRAN (Chine), qui était présent lors du Forum pour recruter des talents chinois, en plus de connaissances spécialisées, le sens de l'ouverture aux cultures diverses et l'esprit de groupe constituent également des qualités appréciées par son entreprise. La maîtrise de la langue française favorisera par ailleurs la communication et le développement de carrière des recrutés chinois dans une entreprise française.

M. Zhang Weidong, vice-président d'Areva (Chine), a conseillé aux jeunes chinois qui désirent avoir de bonnes perspectives de carrière de prendre chaque de leurs tâches sérieusement et de l'accomplir de façon parfaite. Une bonne moralité est également très importante, a-t-il remarqué.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois arrive à Bali pour les réunions des dirigeants de l'Asie de l'Est
Nouvelles principales du 16 novembre
Les suggestions de FMI à propos de la Chine ne correspondent pas à la réalité de celle-ci
La coopération est-asiatique après le « retour » des Etats-Unis
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis