Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 10.01.2012 08h17
Stephen Hawking : la Terre sera détruite d'ici 1 000 ans

Selon un article du Daily Mail paru le 7 janvier, Stephen Hawking, célèbre astrophysicien britannique, a récemment participé à un entretien avec la BBC pour répondre aux questions des spectateurs. Selon lui, il est presque certain que la Terre sera détruite d'ici 1000 ans par une catastrophe grave, comme la guerre nucléaire ou l'effet de serre, et pour cette raison, nous devrions déménager vers une autre planète. « Mais la catastrophe n'arrivera pas dans les 100 prochaines années », a-t-il prédit.

Dans le système solaire, Mars serait le meilleur choix d'installation à l'exception de la planète Terre. Bien que les bureaux de navigation de divers pays se sont bien préparés à la détection extraterrestre, les activités seront pratiquées des dizaines d'années après. De plus, un aller-retour extraterrestre prendrait environ 450 jours.

« L'extinction de l'humanité est possible, mais pas inévitable. Je suis optimiste. Je suis sûr que le développement et le progrès scientifique pourront un jour nous guider en-dehors du système solaire, pour arriver aux endroits les plus lointains de l'univers », a-t-il déclaré.

Inondé de questions pour son anniversaire, l'astrophysicien a estimé que « la plus grande découverte scientifique de tous les temps » serait de détecter une vie extraterrestre. « S'ils décident de nous rendre visite, le résultat serait similaire à l'arrivée des Européens en Amérique. Cela ne s'est pas bien terminé pour les Indiens », a-t-il cependant souligné.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 9 janvier
Sélection du Renminribao du 9 janvier
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes