Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 11.01.2012 17h16
Des auteurs chinois poursuivent Apple pour violation de copyright

Neuf auteurs chinois ont poursuivi Apple Inc pour violation de copyright et ont demandé une compensation totalisant 12 millions de yuans (1,9 million $).

Cette action est la dernière tentative de certains auteurs de protéger leurs droits en ligne, étant donné que de plus en plus de lecteurs se tournent vers les livres électroniques, ont déclaré les avocats.

Le tribunal intermédiaire populaire no 2 de Beijing a accepté la poursuite intentée conjointement par des auteurs chinois, dont Han Han, Li Chengpeng et He Ma, a déclaré lundi un responsable du tribunal.

« Le tribunal examine les documents et le matériel fournis par ces auteurs, puisque chacun d'eux a ses propres demandes de compensation », a déclaré l'agent du tribunal Li Zhitao. Ce dernier a ajouté que le premier procès pourrait s'ouvrir après la fête du Printemps qui tombe le 23 janvier.

Prétendant qu'Apple permet à ses utilisateurs de télécharger des livres piratés sur sa plate-forme App Store, les auteurs sont déterminés à lutter pour leurs droits, affirme Bei Zhicheng, directeur du Syndicat des auteurs, un organisme établi en juillet 2011 pour protéger en ligne le copyright des auteurs chinois.

M. Bei a indiqué que le manque de réaction positive de la part d'Apple à la plainte des auteurs les avait incités à présenter l'affaire au tribunal.

Selon la compagnie - dont les produits innovateurs incluant l'iPhone et l'iPad ont changé l'industrie des TI - les auteurs n'avaient pas fourni suffisamment de matériel, et le courriel qu'ils avaient envoyé en juillet 2011 n'était pas conforme au format exigé par Apple, selon M. Bei.

« Voilà la réponse typique que nous avons eue de la part d'Apple, et pour être précis, nous avons reçu à trois reprises des réponses semblables de sa part », a-t-il révélé.

La Chine a au moins 15 millions d'utilisateurs d'iPhone, et le pays est maintenant le deuxième plus gros marché d'Apple.

Les livres en question étaient encore disponibles sur l'App Store, même après « que la compagnie a été informée des violations », a confirmé M. Bei.

Sur le magasin en ligne d'Apple, un grand nombre de best-sellers ont été téléchargés des millions de fois, mais la plupart de ceux-ci étaient des éditions piratées, a-t-il déclaré.

Apple n'a pas commenté l'affaire.

Un employé travaillant au service des relations publiques d'Apple Chine qui a seulement dévoilé son nom de famille (Huang), a déclaré lundi que la compagnie était trop occupée par le lancement de l'iPhone 4S à Beijing, prévu le 13 janvier, pour prêter attention à cette affaire.

Yu Guofu, un avocat de Beijing se spécialisant dans les droits de propriété intellectuelle au cabinet d'avocats Shengfeng, a indiqué que l'affaire reflétait la conscience grandissante des auteurs chinois à l'égard des violations de copyright et qu'elle aiderait à la diffuser au sein du public.

« En tant que plate-forme d'approvisionnement de livres en ligne, Apple a la responsabilité d'examiner les produits sur sa plate-forme », a-t-il déclaré.

Une faible sensibilisation aux droits de propriété intellectuelle au sein du public aggrave la piraterie en ligne.

« Je ne me soucie pas de savoir si le livre que je lis est piraté ou pas », déclare Yin Qiming, qui a souvent téléchargé des livres avec son iPhone. Pour lui, c'est le prix qui importe.

En mars 2011, plus de 40 auteurs chinois ont publié une lettre ouverte en ligne, accusant Baidu, le plus important moteur de recherche en ligne de la Chine, de publier leurs livres en ligne sans avoir obtenir la permission.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 9 janvier
Sélection du Renminribao du 11 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?