frenchChine|Economie|International|Afrique|Culture|Vie Sociale|Sport|Sci-Edu|Tourisme|Environnement

Les « jeunes Steve Jobs » dans le sud-ouest de la Chine

17.02.2012 08h05     Source: China.org.cn

Le 15 février, Fu Dinyu, fondateur du groupe iTita, montre le fonctionnement du logiciel « Airi » qui a été téléchargé par plus de 250 000 utilisateurs de téléphones mobiles. Le 15 février, Fu Dingyu, fondateur du groupe iTita, est en train de programmer. Notre groupe s'appelle iTiTa qui signifie l' « idée » et la danse de « TiTa », explique le fondateur du groupe iTita, Fu Dingyu, âgé de 24 ans. Diplômé de la faculté d'informatique de l'université de Guizhou (sud-ouest de la Chine), Fu Dingyu a créé en septembre 2010 son groupe iTiTa d'exploration de logiciels. Huit jeunes de moyenne d'âge de 24 ans ont rejoint son groupe l'un après l'autre. Le 15 février, Fu Dingyu, fondateur du groupe iTita, écrit sur la fenêtre le fil de sa pensée pour le développement d'un programme. Le 15 février, Fu Dingyu (à gauche), fondateur du groupe iTita, écrit sur la fenêtre le fil de sa pensée pour le développement d'un programme.

Notre groupe s'appelle iTiTa qui signifie l'« idée » et la danse de « TiTa », explique le fondateur du groupe iTita, Fu Dingyu, âgé de 24 ans. Diplômé de la faculté d'informatique de l'université de Guizhou (sud-ouest de la Chine), Fu Dingyu a créé en septembre 2010 son groupe iTiTa d'exploration de logiciels. Huit jeunes de moyenne d'âge de 24 ans ont rejoint son groupe l'un après l'autre.

Depuis le lancement du mobile iPhone 4S d'Apple, l'assistant à commande vocale Siri est très populaire à l'étranger. Mais Siri ne gère pas le chinois. Fu Dingyu et son groupe ont développé une version chinoise et l'ont nommée Airi. Diffusé gratuitement sur internet, ce logiciel a été téléchargé par 250 000 utilisateurs de mobile.

L'objectif du groupe de Fu est passé de la simple sous-traitance au développement complet de logiciels. Malgré le matériel rudimentaire consistant en une chambre de location et quelques ordinateurs servant à programmer, les membres de l'équipe écrivent en désordre sur la fenêtre de la chambre modeste leur concept de logiciel et leurs rêves pour le futur.

Certains appellent Fu Dingyu et son groupe les « jeunes Steve Jobs de Guizhou ». « Je n'ose pas accepter cette appellation. Mais nous avons le même rêve que Jobs. C'est de rendre les produits électroniques simples et accessibles au public, pour qu'ils servent mieux notre vie », a déclaré Fu.