Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 06.03.2012 08h05
La Chine lancera une sonde pour un alunissage en 2013

La troisième sonde lunaire chinoise, Chang'e-3, devrait être lancée l'année prochaine et se posera à la surface de la Lune pour y mener des explorations, a déclaré Ye Peijian, commandant en chef du projet Chang'e-3 à l'Académie chinoise de technologie spatiale.

Chang'e-3, à la différence des précédentes sondes chinoises, sera dotée de "jambes" pour soutenir le vaisseau lors de l'alunissage, a précisé M. Ye.

Cette sonde transportera un rover lunaire et d'autres instruments pour étudier le terrain, évaluer les conditions de vie et mener des observations spatiales, a indiqué M. Ye, également membre du comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC, organe consultatif suprême du pays).

Le rover pèse 100 kg et est le premier appareil chinois de ce genre. Il est conçu pour opérer à la surface de la Lune durant trois mois consécutifs, a poursuivi M. Ye en marge de la session annuelle du Comité national de la CCPPC.

Selon lui, ce rover doit être capable d'éviter les grands cratères et de passer par dessus les plus petits. Un système moderne de reconnaissance du terrain et de navigation sera installé, et un système de télécommunications permettra aux scientifiques de contrôler le véhicule depuis la Terre.

De plus, le rover devra faire face à la difficulté de générer de l'énergie lors des longues nuits lunaires qui peuvent durer jusqu'à sept jours solaires et au cours desquelles les températures peuvent chuter à moins de 170 degrés en dessous de zéro, a indiqué M. Ye.

Il annonce que pour résoudre ce problème, l'équipe a conçu des panneaux solaires qui se déploient pour collecter l'énergie photovoltaïque durant la journée et protègent l'équipement la nuit.

"Nous avons réalisé des progrès dans ces domaines", a déclaré M. Ye, prévoyant que le lancement de Chang'e-3 aura lieu en 2013.

Le lancement de Chang'e-3 et de Chang'e-4 s'inscrit dans la deuxième des trois phases des projets de sondes lunaires, à savoir l'entrée en orbite, l'alunissage et le retour sur Terre.

La Chine a lancé Chang'e-1 en 2007 et Chang'e-2 en 2010. La première mission lunaire a obtenu bon nombre de données scientifiques et une image complète de la Lune, alors que la deuxième a permis de créer une carte lunaire complète en haute définition et une image de Sinus Iridium en haute définition.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 5 mars
Principales nouvelles du 5e mars
Deux sessions pour l'histoire…
Les deux sessions de l'APN et de la CCPPC : ce qui nous préoccupe et nous intéresse le plus
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles