Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 27.03.2012 15h27
Le mystère de la méduse de la mort

Les scientifiques australiens cherchent actuellement à résoudre le mystère entourant l'une des créatures les plus venimeuses de la Terre. Ou plutôt de la mer puisqu'il s'agit d'une espèce de méduse qui a déjà fait des dizaines de morts en Terre Australe.

C'est la saison des pluies à Darwin et la chasse est ouverte. La chasse aux méduses. Il faut se mettre à deux. L'un surveille les crocodiles, l'autre attrape les méchantes cuboméduses, ou guêpes de mer. On les appelle aussi les mains de la mort avec ses tentacules de 3 mètres de long. La cuboméduse se meut à 6 mètres par minute et c'est assez pour faire peur aux touristes qui ne se baignent plus depuis longtemps le long de la côte nord de l'Australie. Malgré les précautions, des dizaines d'animaux, d'enfants et de pêcheurs sont piqués tous les ans.

Tony Surf, sauveteur

Northern Territory

"Il ne faut surtout pas aller dans l'eau sans combinaison."

Les chercheurs étudient la tueuse. Ses mouvements, son cycle de reproduction et la composition de son venin, grâce à des prélèvements de ADN. Mais en raison des risques de piqûre, les vilaines sont extrêmement difficiles à attraper.

Avril Underwood, chercheuse

James Cook University

"Elles sont difficiles à repérer. Elles disparaissent tout d'un coup et on ne sait plus où elles sont. Difficile de leur attacher des marqueurs."

Même les spécimens les plus jeunes sont suffisamment venimeux pour tuer un adulte. Les chercheurs comparent les différentes populations de méduses grâce à des analyses de ADN. Pour découvir les secrets de ces sales bêtes, les chercheurs aiment bien leur arracher les tentacules et les yeux.

Avril Underwood, chercheuse

James Cook University

"Le venin varie d'un endroit à l'autre. On va avoir une toxicité différente à Broom, à Darwin, à Weipa et sur la côte Est."

Pour éliminer le mal, il faut comprendre le mal. Et les humains, chercheurs sauveteurs et médecins, sont unis dans la lutte contre la méduse tueuse d'Australie.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 26 mars
Sélection du Renminribao du 26 mars
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine