Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 12.04.2012 15h27
Neuf procès pour la vente de faux diplômes américains

Lundi, neuf suspects ont été jugés devant un tribunal local à Beijing pour la vente de diplômes et certificats de contrefaçons d'universités aux États-Unis , une escroquerie de près de 3,4 millions de yuans (540.000 dollars).

Les suspects ont escroqué plus de trente personnes à travers tout le pays, y compris certains cadres supérieurs de grandes entreprises, en leur vendant de faux doctorats ou des certificats de maîtrise des universités étrangères entre 2007 et 2010.

Ils ont été accusés de fraude, selon les procureurs du district de Haidian de Beijing.

L'acte d'accusation présente Liao et Li Huangqi Yongqiang, les deux principaux suspects dans cette affaire, avec une fraude de 2,82 millions de yuans pour le premier et 587 400 yuans pour le second, et également une escroquerie d'environ 500.000 yuans pour sept autres accusés.

Au cours du procès qui a eu lieu au tribunal du peuple du district de Haidian, les suspects ont reconnu les accusations et ont avoué, mais sont en désaccord sur le montant totale des fraudes, voilà ce qu'a indiqué Zhou Yuanqing, un fonctionnaire des informations de la Cour.

"Le procès a duré environ trois heures, mais le juge n'a pas imposé de peines», a souligné Mme. Zhou.

Elle a expliqué que les tribunaux avaient besoin de plus de temps pour entendre les dépositions, mais ce n'est pas certain que le procès reprenne.

Selon les procureurs, les neuf suspects ont fabriqués des règlements d'inscription pour certains collèges américains, y compris l'Université de Washington et ont affirmé qu'ils pourraient délivrer des certificats pour les écoles tant que les clients payaient pour la formation.

De plus, Liao, 35 ans, était au départ une victime et a été dupé d'environ 65.000 yuans, quand il a suivi une formation organisé par Li, 47 ans, en 2006, selon les procureurs.

Cependant, Liao n'a pas appelé la police après avoir obtenu un faux diplôme étranger. Au lieu de cela, il a collaboré avec Li pour continuer ce trafic, selon l'acte d'accusation.

Mais considérant que Liao et Li ont avoué et déclaré des actes répréhensibles d'autres suspects après avoir été arrêtés, les procureurs ont suggéré que le tribunal leur donne une peine plus légère.

Zhao Li, un avocat de beijing, spécialisé dans les affaires pénales de l'entreprise Zhen Bang Law, a déclaré que le montant de la fraude dans ce cas est énorme, ce qui signifie que les suspects peuvent être condamnés à au moins 10 ans d'emprisonnement en conformité avec le droit pénal.

«Les sanctions seront différentes en fonction du rôle des suspects, car ils ont commis un crime", a déclaré Zhao, ajoutant que l'escroquerie de faux certificats est devenue courante récemment en Chine.

Liu Yunshan, professeur agrégée à l'école doctorale de l'éducation à l'Université de Beijing, a noté que beaucoup paient plus d'attention aux diplômes au lieu de la vraie nature de l'éducation, ce qui explique cette situation.

Selon elle : "Maintenant, beaucoup de personnes, juste dans le but d'obtenir un diplôme poursuivre des études fantaisistes, tout en ignorant la valeur réelle de l'éducation et cela donne des opportunités aux malfaiteurs pour commettre des fraudes".

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »
Commentateur du Quotidien du Peuple : soutenons fermement la juste décision du Comité central du PCC