Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 26.04.2012 16h44
Les Suédois offrent leur expertise pour guérir les traumatismes des enfants

De prestigieux instituts suédois vont coopérer avec des spécialistes chinois de la santé mentale pour aider les enfants souffrant du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) après une catastrophe.

Birgitta Rubenson, maître de conférences du ministère de la santé publique du Karolinska Institutet, a dirigé une équipe d'experts de l'Université de Linköping, de l’Université de Stockholm et de l’association suédoise Save the Children pour visiter le mois dernier, la province du Gansu dans le nord-ouest de la Chine.

Lors d'un séminaire de quatre jours qui s'est tenu dans le centre provincial du Gansu pour le contrôle et la prévention des maladies, les deux parties ont convenu d'un projet quinquennal conjoint pour mener des recherches, construire un réseau de soutien social et former des représentants des instituts partenaires.

Jiang Xia, directrice de la santé mentale du Centre de Gansu pour le contrôle et la prévention des maladies , a déclaré que Rubenson et ses collègues reviendront en juin pour animer des sessions de formation sur la manière de traiter les enfants souffrant du syndrome de stress post-traumatique suite à la coulée de boue dévastatrice en août 2010.

La catastrophe a frappé le comté de Zhouqu dans la préfecture autonome tibétaine de Gannan, faisant plus de 1.400 morts.

Un groupe de Chinois participant au programme partiront en Suède au mois de septembre pour recevoir une formation complémentaire, a annoncé Jiang.

Elle a souligné que les experts suédois ont une grande expérience dans les cas de catastrophe et du traitement du SSPT dans les pays africains et asiatiques, y compris l'Ethiopie, le Soudan, le Kenya et le Pakistan.

"Ils peuvent nous offrir une perspective internationale et des compétences et nous aider à mettre en place ces pratiques à Zhouqu."

Les experts chinois se rendront à Zhouqu en juin pour faire une enquête auprès des enfants qui y vivent et partagereront leurs résultats avec leurs homologues suédois concernant les mesures recommandées d’interventions, a-t-elle ajouté.

Le projet permettra également d'évaluer l'efficacité des groupes de soutien sociaux existants, notamment les enseignants, les travailleurs médicaux et les psychiatres. Yang Yanyun, directeur adjoint de l’école Primaire 1 de Zhouqu, qui a assisté au séminaire de mars, s'est félicité de l'aide internationale apportée aux enfants touchés.

La coulée de boue a détruit le campus de l'école et a coûté la vie à 114 élèves et à 42 employés et membres de leur famille.

L'école, l'un des 10 sites pilotes de l’institut à se soumettre à une intervention psychologique à long terme , accueille notamment 14 élèves orphelins et 58 étudiants qui ont perdu un parent dans la coulée de boue.

«J’attends avec impatience la visite des experts suédois et leurs conseils. Ils peuvent nous aider à obtenir de meilleurs résultats, ce que nous avons fait c’est tout simplement passer du temps avec les étudiants, en les réconfortant et être à leur écoute», a expliqué M. Yang.

Photo: Les enfants de Zhouqu, province du Gansu, où une coulée de boue dévastatrice a tué plus de 1.400 personnes en août 2010, ont participé l’année dernière à une activité d'assistance psychologique dans le comté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme