Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 05.06.2012 13h12
De grands espoirs pour la mission chinoise en eaux profondes

La tentative de la Chine pour battre un record de plongée va la mettre à l’avant-garde de l'exploration des océans.

Le Jiaolong, submersible habité, pourrait mettre la Chine à la pointe de l'exploration des eaux profondes si sa tentative de plongée à 7 000 mètres de profondeur est couronnées de succès ce mois-ci, a déclaré dimanche un haut responsable impliqué dans le projet.

L'équipage du navire, qui, lors des missions précédentes a dépassé 5 000 mètres, va tenter d’écrire une page d'histoire avec une série de tests menés dans l'Océan Pacifique à partir du 10 juin 10.

« S’il atteint le nouvel objectif, cela représentera un progrès majeur », a déclaré Liu Feng, directeur adjoint de la China Ocean Mineral Resources R & D Association, qui a planifié la mission avec de l'Administration Océanique d'Etat.

« Après la plongée, le Jiaolong sera mis en service pour conduire des recherches scientifiques en eaux profondes, comme l'exploration des ressources naturelles sous-marines et des études environnementales ».

Par exemple, a-t-il dit, contrairement à d'autres pays, la Chine sera en mesure de recueillir des échantillons biologiques venant des zones les plus profondes des océans.

« Certaines ressources naturelles situées en eaux profondes pourraient être utilisées dans notre vie quotidienne dans l'avenir, comme par l'industrie pharmaceutique, pour développer de nouveaux médicaments », a ajouté M. Liu.

Xiangyanghong 09, le navire transportant le Jiaolong, a quitté dimanche matin la ville portuaire de Jiangyin, dans la Province du Jiangsu, en direction de la Fosse des Mariannes.

Le submersible, qui fait 8,2 mètres de long et pèse près de 22 tonnes, devrait effectuer sa première plongée le 10 juin, avec au plus cinq autres essais avant la fin du mois. Il sera de retour en Chine à la mi-juillet.

En mars, le célèbre réalisateur canadien James Cameron a utilisé un sous-marin spécialement conçu à cet effet pour devenir le premier homme à voyager en solo dans les profondeurs de la Fosse des Mariannes. Il a atteint 10 898 mètres et est resté à cette profondeur pendant environ trois heures avant de commencer son retour à la surface, a annoncé la National Geographic Society.

Cependant, contrairement à la plongée de James Cameron, le « Jiaolong fera davantage de recherche scientifique sous l'eau, et chaque plongée pourra durer jusqu'à 10 heures », a dit au China Daily Liu Xincheng, Directeur adjoint du Secteur Mer de Chine du Nord à l’Administration Océanique d’Etat.

« Si la plongée prévue est réussie, la Chine détiendra le record de la plongée la plus profonde, dépassant le Japon, dont le Shinkai 6500 a plongé 6 527 mètres en août 1989 », a-t-il dit.

En 2010, le Jiaolong atteint une profondeur de 3 759 mètres, faisant de la Chine le cinquième pays à acquérir la technologie sous-marine en eaux profondes capable de dépasser la limite de 3 500 mètres. Les autres pays sont les Etats-Unis, la France, la Russie et le Japon.

En juillet, le submersible a plongé 5 188 mètres au-dessous du niveau des mers dans l'océan Pacifique, ce qui signifie concrètement que la Chine peut mener des enquêtes scientifiques dans 70 % des zones de fonds marins du monde.

Durant la mission de ce mois, les trois techniciens qui seront à bord seront chargés de la vérification des problèmes de capacité du submersible à résister aux fortes pressions et à rester étanche à l'eau, a dit M. Liu.

« Plusieurs améliorations ont été apportées à la fois au Jiaolong et à son vaisseau-mère, y compris les systèmes d'exploitation et la vidéo », selon les propos de l’ingénieur en chef Xu Qinan cités dimanche par l'agence de presse Xinhua.

Il a précisé que des appareils GPS ont été installés sur le Xiangyanghong 09 pour surveiller le submersible sous l’eau.

Les fortes pressions seront le plus grand défi auquel fera face le Jiaolong lors de sa tentative de plongée à 7 000 mètres. Sous l'eau, la pression augmente d'une atmosphère tous les 10 mètres de profondeur. Une atmosphère est égale à environ 10 tonnes métriques de pression par mètre carré.

La plongée en eaux profondes permettra également de tester l'équipage, a déclaré à Xinhua Fu Wentao, l'un des trois sous-mariniers, « mais nous sommes très confiants. Chacun d'entre nous a subi une formation physique et plusieurs simulations sous-marines ».

Selon l'Administration océanique d'Etat, la Chine travaille dur pour construire un nouveau bateau mère qui emportera les submersibles en eaux profondes vers les sites, ainsi qu'un navire qui pourra conduire des recherches scientifiques dans les océans.

Les scientifiques estiment que le fond des océans contient de riches gisements de toute une gamme de minéraux potentiellement précieux, mais que les profondeurs extrêmes constituent un obstacle.

Photo : le Xiangyanghong 09, un navire d'exploration scientifique, emporte le Jiaolong, submersible habité chinois en eaux profondes, après avoir quitté dimanche la ville portuaire orientale de Jiangyin, pour la Fosse des Mariannes pour y tenter de la plongée en submersible habité la plus profonde du monde. Zhou Kun / pour le China Daily

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?