Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 18.06.2012 08h45
Un concepteur chinois de fusées souhaite davantage de coopération internationale

Un concepteur chinois de fusées ayant participé aux préparatifs du lancement réussi, samedi, de Shenzhou-9, quatrième vaisseau spatial habité du pays, a exprimé son souhait de voir davantage de coopération internationale dans les futures missions spatiales.

"La coopération internationale sera une tendance pour le futur de l'exploration spatiale", a indiqué Lü Xinguang, l'un des principaux concepteurs du système de contrôle de la fusée améliorée Longue Marche-2F qui a transporté Shenzhou-9 dans l'espace.

"Cette tendance est inévitable. Des normes internationales seront élaborées pour les prochaines missions d'amarrage avec la station spatiale internationale", a-t-il expliqué.

Chaque pays possède ses propres avantages en termes de technologies spatiales, et intégrer les ressources de chacun via la coopération sera donc bénéfique pour tous, a-t-il fait remarquer.

"Dans de nombreux domaines, les pays occidentaux sont meilleurs que nous, mais nous sommes déjà capables d'envoyer de manière indépendante nos propres astronautes dans l'espace, ce qui signifie que nos technologies ont atteint un niveau élevé. Nous avons nos propres points forts", a souligné M. Lü.

Âgé de 34 ans, ce jeune concepteur a travaillé pour la mission Shenzhou-3 alors qu'il était encore à l'université, puis a participé officiellement en 2003 au projet Shenzhou-4. Il est devenu l'un des principaux concepteurs du système de contrôle des fusées porteuses Longue Marche en 2010.

"A l'heure actuelle, il est encore impossible d'avoir accès aux technologies tierces, mais à mesure que se développent les technologies chinoises, les autres pays s'ouvriront progressivement. Ils choisiront de coopérer avec nous quand la Chine aura des capacités suffisantes", estime le jeune concepteur.

Selon lui, l'écart technologique entre la Chine et les pays avancés comme les Etats-Unis se réduit rapidement. "Les technologies se développant à une vitesse exponentielle, certains écarts, qui auraient par le passé nécessité 50 ans pour être comblés, pourront être rattrapés à l'avenir en seulement 10 ans".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment insuffler de la vie dans la Zone Euro
La Syrie, un nouveau coup de menton de l'Occident
Un plan d'action enthousiasmant