Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 25.06.2012 07h57
Chine : la première astronaute chinoise Liu Yang excelle dans l'espace

Liu Yang, première astronaute chinoise dans l'espace, a accompli d'excellentes performances au cours des huit derniers jours, a déclaré dimanche la porte-parole du programme spatial habité chinois, Wu Ping.

Cette pilote vétéran de 33 ans s'est adaptée rapidement à l'apesanteur, a indiqué la porte-parole.

"Elle est en bonne condition mentale et physique", a précisé Mme Wu, ajoutant que tous ses indices physiologiques étaient normaux".

Liu Yang a effectué un bon travail d'équipe avec ses deux collègues masculins Jing Haipeng et Liu Wang, et a obtenu une grande quantité de données expérimentales précieuses, a révélé la porte-parole.

Liu Yang est en charge des expériences médicales durant la mission de 13 jours qui comprend la première tentative chinoise d'amarrage spatial manuel .

"Nous avons pris des mesures spéciales pour son séjour dans l'espace, dont des fournitures spécifiques destinées à son hygiène personnelle. Elle vous racontera si elle est satisfaite de ces mesures quand elle sera rentrée", a poursuivi Mme Wu.

Enrôlée dans l'armée en 1997, Liu Yang est une pilote expérimentée comptant 1 680 heures de vol à son actif. Elle était directrice adjointe d'une unité de vol des forces aériennes de l'APL, Armée populaire de libération, avant d'être recrutée comme candidate astronaute en mai 2010. Elle est actuellement commandante dans l'armée de l'air.

Après deux ans de formation visant à consolider ses capacités d'astronaute et son adaptabilité à l'environnement spatial, elle a réussi avec brio ses examens et a été choisie en mars de cette année comme membre d'équipage de Shenzhou-9.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent