Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 01.08.2012 17h45
La 3G propulse la Chine au sommet du monde

Les opérateurs de téléphonie mobile affichent la plus forte croissance des revenus à travers le monde.

La troisième génération en plein essor des entreprises de services sans fil (3G) en Chine, trois opérataeurs télécoms chinois ont contribué depuis l'année dernière à tirer vers le haut l'industrie des télécommunications dans le monde en termes de croissance des revenus.

Trois opérateurs télécoms du pays - China Mobile Ltd, China Unicom (Hong Kong) Ltd et China Telecom Corp – sont sous le feu des projecteurs de la scène mondiale en obtenant régulièrement des taux de croissance des revenus à deux chiffres, basés sur leurs performance au cours du quatrième trimestre de 2011, selon la dernière étude d'un classement mondial effectué par Wireless Intelligence, une branche de recherche de la GSM Association.

China Mobile a enregistré une progression se son chiffre d'affaires trimestriel de 13,8% pour passer à 22,7 milliards de dollars au cours du quatrième trimestre de l'année dernière , tandis qu'une croissance plus impressionnante a été signalée par ses deux rivaux : China Unicom a augmenté ses ventes de 31% soit 4,3 milliards de dollars et les ventes de China Telecom ont progressé de 56% pour atteindre 2,9 milliards de dollars sur la même période.

En revanche, de nombreux opérateurs mobiles bien implantés en Europe, notamment Vodafone Group, Deutsche Telecom Group et Telefonica Group, ont enregistré des baisses de recettes annuelles.

Matt Ablott, analyste de la rédaction Wireless Intelligence, a attribué cette baisse de chiffre d'affaires dans une certaine mesure à «une conséquence de la saturation du marché, de la concurrence féroce sur les prix et un ralentissement des dépenses de consommation en raison de la crise économique de la zone euro".

Ailleurs, les opérateurs aux Etats-Unis et au Japon ont maintenu un taux de croissance stable en raison du développement rapide des entreprises de données et que de plus en plus de personnes surfent sur Internet via les téléphones mobiles, créant des volumes de trafic importants. Aux États-Unis Verizon Wireless a affiché un chiffre d'affaires annuel de 6,4%, ce qui représente 15,1 milliards de dollars au quatrième trimestre 2011.

Pour les six premiers mois de 2012, l'élan 3G a continué de permettre aux opérateurs télécoms chinois de supplanter leurs homologues dans le monde entier. Le chiffre d'affaires du premier trimestre de China Mobile a atteint 127,4 milliards de yuans, en hausse de 7,8% par rapport à la même période en 2011, China Unicom a réalisé 24,8% d'augmentation des ventes au premier trimestre et annullement China Telecom a gagné 15,7%.

Vodafone, la plus grande société en Europe de téléphonie mobile, a affiché un recul des recettes de 7,7% dans les trois mois se terminant le 30 juin, notant que "les pressions macro-économiques et concurrentielles dans le sud de l'Europe se sont encore intensifiées".

Emeka Obiodu, analyste chez Ovum firme de recherche, a déclaré que la contribution des marchés émergents de Vodafone n'est plus suffisante pour sauver les mauvaises performances des marchés européens de Vodafone.

«Les revenus des télécommunications ont tendance à accuser les tendances économiques, les clients souffrant de la détérioration de leurs finances personnelles. Par conséquent, aussi longtemps que les maux économiques persisteront dans le sud de l'Europe (et avec des préoccupations également pour le Royaume-Uni), la route sera incertaine pour Vodafone et les autres opérateurs télécoms en Europe» a écrit Obiodu dans une note de recherche.
En raison d'une crise à l'étranger, les opérateurs télécoms chinois sont relativement sûrs et il y a peu de risques de subir des pressions de la turbulence économique mondiale, selon les analystes.

"La Chine a développé ses réseaux 3G quelques années plus tard que bon nombre de pays développées", a déclaré Feng Mingyuan, un analyste des télécoms chez Ping An Securities. Les opérateurs chinois ont reçu des licences 3G en 2009 et la même année, ont commencé le déploiement des réseaux 3G.

«De ce fait, les entreprises chinoises sont derrière les opérateurs des autres pays à récolter le fruit des services 3G», a ajouté Feng. Le développement de la 3G en Chine s'est accélérée l'année dernière, une fois que le prix de smartphones soit devenu abordable sur le marché.

Le nombre d'abonnés chinois aux services 3G approche les 200 millions, sur un total de plus d'un milliard de comptes mobiles dans le pays. Gillet Joss, analyste hez Wireless Intelligence, estime qu'un quart du marché mobile chinois a été réalisé sur les réseaux 3G en juin.

«Il a fallu à la Chine seulement treize trimestres après le lancement de la 3G pour atteindre cette étape, bien plus rapide qu'en Europe, où il a fallu vingt trimestres après le lancement," a expliqué Mr Joss à China Daily. Il a également prédit que la moitié du marché mobile chinois serait équipé de la 3G d'ici 2016.

Shao Guanglu, le directeur général adjoint de China Unicom,a expliqué lors d'une interview donnée en mai dernier, que l'entreprise espère compter 90 millions d'utilisateurs 3G d'ici la fin de cette année. Pour Shao, les recettes des services 3G de China Unicom étaient de 40 milliards de yuans (6,26 milliards de dollars) en 2011. Le chiffre devrait dépasser les 70 milliards de yuans cette année.

Photo: China Mobile, en collaboration avec d'autres opérateurs chinois, ont vu leur croissance se maintenir à un rythme élevé grâce à un nombre croissant d'abonnés utilisant des smartphones et au développement rapide de la technologie 3G dans le pays.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 1er août
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam