Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 13.08.2012 08h36
Chine : ouverture à Hong Kong d'une exposition sur la première mission habitée d'amarrage spatial du pays

Une exposition de 15 jours sur le thème "La première mission habitée d'amarrage spatial de la Chine", s'est ouverte dimanche matin à Hong Kong en présence des trois astronautes chinois de la mission Shenzhou-9.

Ces trois astronautes, à savoir Jing Haipeng, Liu Wang et Liu Yang, ont été rejoints par Niu Hongguang, commandant en chef adjoint du programme spatial habité chinois et K. C. Chan, secrétaire financier par intérim du gouvernement de Hong Kong, lors de la cérémonie d'ouverture.

Selon M. Chan, les Hongkongais ont regardé la mission d'amarrage à la télévision et souhaitaient rencontrer les astronautes. Il a remercié le gouvernement central et le Bureau de l'ingénierie spatiale habitée de Chine pour avoir soutenu la visite de cette délégation et arrangé la tenue d'expositions au Musée de la science de Hong Kong.

La capsule de retour du vaisseau spatial Shenzhou-9, les kits de nourriture, l'eau potable, ainsi que les articles que la première astronaute chinoise Liu Yang a utilisés dans l'espace, dont sa combinaison spatiale, sont exposés au cours de l'exposition.

Plus de 100 photos de la mission et un documentaire sur les astronautes en train d'effectuer des expériences sont également présentés.

Shenzhou-9 a été lancé le 16 juin dernier pour réaliser une mission d'amarrage. Les trois astronautes ont passé une dizaine de jours dans l'espace, durant lesquels ils ont accompli avec succès la première mission d'amarrage spatial manuel du pays et mené un certain nombre d'expériences.

L'entrée de l'exposition est gratuite.

[1] [2] [3]

Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 10 août
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...